Des fait et des chiffres

 

12%

D’après les résultats provisoires de l’exécution du budget de l’Etat, publiés récemment par le ministère des Finances le déficit budgétaire de la Tunisie s’est creusé de 12%, à près de 5,9 milliards de dinars à fin novembre 2022. Ce creusement est dû à l’augmentation des dépenses budgétaires de 19% au cours des 11 premiers mois de 2022, pour dépasser 40,3 milliards de dinars, suite à la hausse des dépenses d’intervention de 73%, passant de 6,9 ​​milliards de dinars en novembre 2021 à près de 12 milliards de dinars en novembre 2022. Les charges de rémunération ont augmenté de 5% à 19,3 milliards de dinars et les charges de financement (intérêts de la dette) de 16,5% à 4 milliards de dinars.

25,2

Sur l’ensemble de l’année 2022, le déficit de la balance commerciale de la Tunisie s’est sensiblement élargi, selon les données de la Banque centrale de Tunisie. L’institut d’émission indique en effet dans sa dernière note sur les évolutions économiques et monétaires et les perspectives à moyen terme que ce déficit a avoisiné -25,2 milliards de dinars contre -16,2 milliards de dinars  un an auparavant. Hors énergie, le déficit commercial s’est creusé à -14,6 milliards de dinars contre -11 milliards de dinars en 2022.

1.656

Le rapport mensuel sur la situation énergétique annonce que la production nationale tunisienne de pétrole brut a chuté de 14% entre 2021 et 2022, pour s’établir à 1.656 kilotonnes. D’après cette publication de l’Observatoire national de l’énergie et des mines qui couvre l’année 2022, cette baisse a touché la plupart des principaux gisements pétroliers, dont Halk El-Manzel, Baraka, Adam, El-Borma, Cherouq, Hasdrubal, El-Hajeb/Guebiba, M.L.D et Cercina. Il est à noter, par ailleurs, que la demande nationale en produits pétroliers a affiché une légère augmentation de 0,4% entre 2021 et 2022, et a atteint 4.552 kilotonnes d’équivalent pétrole.

30%

En Tunisie, l’inflation et les pénuries alimentaires compliquent le quotidien de la population. Le lait fait partie des produits difficiles à trouver dans les rayons des magasins. Depuis l’année dernière, l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap) met en garde le gouvernement contre cette situation. Selon elle, de plus en plus d’agriculteurs sont contraints de vendre une partie de leur cheptel et les troupeaux tunisiens se sont ainsi réduits de 30% en 2022.

10

La Commission nationale d’octroi des avantages relevant de l’Agence de promotion des investissements agricoles vient d’approuver le financement de 10 projets d’investissement d’une valeur globale de 27,8 millions de dinars. Ces projets sont répartis sur dix gouvernorats, à savoir Tataouine, Bizerte, Zaghouan, Ben Arous, Béja, Gabès, Nabeul, Kairouan, Sfax et Médenine, a indiqué l’Apia. La commission a également, approuvé deux crédits pour des prêts fonciers d’une valeur de 300 mille dinars sur une superficie de 13 hectares dans les gouvernorats de Nabeul et Sidi Bouzid. Il est à préciser que la valeur des investissements agricoles privés approuvés a progressé de 10,3%, pour atteindre  636,2 MD en 2022, contre 576,9 MD au cours de la même période de 2021.

20,07%

Les exportations du secteur textile-habillement ont augmenté de 20,07% en 2022 par rapport à 2021. En euros, les exportations de ce secteur ont évolué de 21,28% en 2022 par rapport à 2021, atteignant 2,806 milliards d’euros. Les exportations du mois de décembre 2022 ont progressé de 16,41% en dinar et de 14,11% en euro par rapport la même période de 2021, se situant à 869,9 millions de dinars.

Laisser un commentaire