Monastir : Formation sur la transplantation d’organes

 

La première session de formation régionale sur la transplantation d’organes, organisée au profit du cadre paramédical des services de réanimation chirurgicale et de réanimation d’urgence dans le gouvernorat de Monastir, a démarré, samedi, à l’initiative de la direction régionale de la santé et l’Association tunisienne des coordinateurs du don et de transplantation d’organes (Atcdto).

Dans son mot d’ouverture, le directeur régional de la santé de Monastir, Jawhar Makni, a déclaré que la tendance actuelle prévoit une accélération du rythme des greffes d’organes en Tunisie, notant que les efforts se focalisent actuellement sur le développement des greffes de foie, de cornée et de moelle osseuse.

La formation s’appuie, dans ce sens, sur la réalité et les perspectives de la transplantation d’organes en Tunisie, le cadre législatif tunisien de la transplantation d’organes, les protocoles liés au diagnostic de mort cérébrale, les procédés de la prise en charge d’une personne en état de mort cérébrale et la réanimation d’organes.

Pour sa part, la coordonnatrice nationale du Centre national pour la promotion de la transplantation d’organes (Cnpto), Mejda Chaouachi, a évoqué le rôle important joué par le cadre médical et paramédical dans ce processus, à commencer par le diagnostic du donneur potentiel et la communication avec sa famille, outre le travail de sensibilisation auprès des citoyens.

Cette formation se poursuivra dans le cadre d’une deuxième session, prévue le 11 mars, au Centre de simulation à la faculté de Médecine de Monastir, avec la participation de cadres paramédicaux de Monastir, Kairouan et Mahdia, sur le diagnostic des cas de mort cérébrale et le diagnostic clinique.

Une troisième session est également programmée, pour le 18 mars 2023 à Kairouan, sur la communication avec les familles des donneurs.

Laisser un commentaire