Quelques jours seulement nous séparent du mois saint, les Tunisiens, comme d’accoutumée, s’apprêtent afin de bien accueillir et fêter ce mois, connu pour ses mets les plus délicieux, ses soirées nocturnes et son ambiance conviviale et chaleureuse… à bien s’approvisionner de certains aliments et denrées spécifiques, qu’ils ont l’habitude de consommer durant le mois saint, d’autres optent aussi pour le renouvellement de leurs ustensiles de cuisine pour fêter ce mois comme il se doit…

Les femmes se chargent le plus souvent de cette tâche pour accueillir convenablement Ramadan en se rendant dans les souks et magasins, à la recherche d’offres et de promotions qui s’avèrent intéressantes pour relooker leurs cuisines et leurs tables par de nouveaux bols pour servir de la soupe pour toute la famille, les saladiers, les carafes d’eau et les verres…

Pour savoir comment les Tunisiens se préparent pour cet évènement,  nous avons fait un petit tour au cours de la semaine dernière, dans les grands souks et marchés de Tunis, notamment ceux de Halfaouine,et le marché de Sidi Bahri… qui connaissent, d’habitude, une grande affluence. Mercredi dernier, il était presque quatorze heure-trente, les exposants proposent leurs marchandises à leur clientèle fidèle : dans ces souks, on trouve tout et à prix plus ou  moins abordable en comparaison aux centres commerciaux.

La foule s’arrêtait devant les marchandises qui l’attirent et les offres qu’elle trouve intéressantes. Dans une petite boutique se trouvant dans le souk de Halfaouine, le vendeur propose des ustentiles de cuisine, en plastique et en verre à prix attrayants. Salah nous a déclaré que, depuis quelques jours déjà, les clientes affluent pour se procurer de nouveaux ustentiles de cuisine qu’elles trouvent utiles pour le mois de ramadan. Naziha, une cliente qui s’est arrêtée devant ce stand d’exposant, a noté, quant à elle, qu’elle a voulu donner un nouveau look à sa cuisine afin de bien s’apprêter pour Ramadan en achetant des ustensiles et des sets de table à prix modérés : des boîtes en plastique pour les provisions et des couverts de table qui ne dépassent pas les dix dinars.

Les préparatifs pour le mois saint s’organisent de façon à s’approvisionner de quelques denrées et aliments que l’on consomme spécialement et au quotidien lors du mois saint, tel le cas de Monia, une fonctionnaire, la cinquantaine, et mère de deux enfants, nous a précisé, quant à elle, qu’elle a consacré un petit budget pour s’approvisionner de quelques produits dont elle aura besoin pour préparer les mets du mois de Ramadan. «Afin d’accueillir ce mois saint, j’ai opté pour l’achat des variantes, du fromage râpé, du thon et des œufs… , des aliments qui s’avèrent nécessaires pour préparer les mets de la rupture du jeûne. Pour ce faire, j’ai consacré un budget de cinquante dinars qui me permettrait de bien garnir les plats que je préparerai pour ma famille composée de quatre personnes. Le budget est un peu serré et on devrait y faire face puisque les prix ont  augmenté d’un coup », précise-t-elle. Idem pour Nesrine, qui a préféré faire ses provisions à l’avance, notamment en ce qui concerne l’achat du thé et du café turc, des fruits, tels que les oranges et les fraises qu’elle congèle pour faire du jus frais lors de la rupture du jeûne et durant la soirée. «Malgré la cherté de la vie et les prix qui sont en hausse, la crise économique qui impacte de façon néfaste le pouvoir d’achat du Tunisien, on essaye tout de même de bien fêter le mois saint, connu pour ses grandes dépenses», commente Nesrine.

Certainement que le pouvoir d’achat du Tunisien est en baisse à cause de la crise économique, mais cela n’a pas empêché les Tunisiens de faire leurs emplettes.

Charger plus d'articles
Charger plus par Hela SAYADI
Charger plus dans Magazine La Presse

Laisser un commentaire