Pourquoi: Un manque de navettes…

Sur certains itinéraires, les bus de la Transtu se font rares. Parfois l’attente dure presque une heure, ce qui oblige les usagers à se rabattre sur les bus privés et les taxis collectifs  qui coûtent beaucoup plus cher, cela sans tenir compte du danger que représentent les taxis collectifs qui, pour effectuer plus de voyages supplémentaires, roulent à tombeau ouvert et ne respectent pas les signalisations routières. Et cela se termine quelquefois par des accidents. La Transtu devrait renforcer ses dessertes, surtout pendant les heures de pointe.

T.B.

Laisser un commentaire