Hand-promotion: Le Hand-Street, vous connaissez ?

Démarrage, en ce mois de ramadan, d’une  expérience inédite en matière de promotion et de vulgarisation du handball en Tunisie.

Ça y est, chose promise, chose due : la FTHB vient de donner le coup d’envoi d’une campagne tous azimuts sous le titre «Hand-Street». Annoncé il y a un mois par le président de la fédération, Karim Helali, presque personne n’y a cru, dans la mesure où il n’est pas facile, matériellement et financièrement, de réaliser un projet si audacieux. C’est maintenant chose faite, puisque cette inédite expérience s’est déclenchée, ces jours-ci, pour pratiquement toucher les quatre coins de la République. Un vrai raz-de-marée !

Bienvenue au nouveau-né 

Le «Hand-Street» (traduisez handball de rue) est conçu, comme son nom l’indique, à la pratique de ce sport non pas dans les salles et sur les terrains battus, mais plutôt à même la chaussée. Là où on aménage un terrain spécial, avec deux cages et traçage et délimitation des zones de jeu. Le tout loin des mouvements de la circulation. N’y sont autorisés à évoluer que les enfants âgés de moins de seize ans, alors que les matchs sont dirigés par les arbitres affiliés à la fédération, sous le regard attentif des présidents des ligues et des cadres de la DTN venus en superviseurs dans le cadre de la détection de talents en herbe. Visiblement, Karim Helali en est le plus comblé, en nous déclarant que « ce projet qui me tenait à cœur faisait partie des principales promesses de notre campagne précédant les dernières élections de la fédération. C’est que nous sommes, au sein du nouveau bureau fédéral, fermement décidés à user de tous les moyens pour redorer le blason de notre handball et le remettre enfin sur la voie d’un avenir meilleur».

«Pour ce faire, poursuit-il, nous sommes persuadés que rien ne vaut le travail de base. Et cette conviction, on commence déjà, en dépit des difficultés financières, à la traduire par les faits. Le Hand-Street consacre parfaitement notre vision futuriste auparavant matérialisée par le dégel des sélections des jeunes, la création d’autres dans les mêmes catégories, la réhabilitation des sélections régionales, ainsi que l’intensification de l’ouverture sur l’étranger, avec des participations plus fréquentes de nos jeunots des deux sexes aux compétitions continentales, régionales et internationales. Sans oublier le centre de Mahdia devenu flambant neuf et désormais prêt à accueillir nos jeunes sélectionnés dans le cadre du régime ’’Sport et études’’. Bref, je suis très optimiste quant à l’avenir».

Ça promet..

Laisser un commentaire