Des faits et des chiffres

 

15,6 %

Les investissements dans le secteur industriel en Tunisie ont diminué de 15,6 % à 239,1 millions de dinars entre 2022 et les deux premiers mois de l’année 2023, c’est ce qu’à affirmé l’Agence pour la promotion de l’industrie et de l’innovation (Apii). Le nombre de projets déclarés a augmenté de 5,9 % à 558 projets, au cours des mois de janvier et février 2023, la création potentielle d’emplois a, cependant, reculé de 29 % à 5 913 emplois créés. Les secteurs où les investissements déclarés ont augmenté durant les mois de janvier et février 2023, sont l’agroalimentaire (27,5 %), les matériaux de construction, céramique et verre (71,4 %), la chimie (21,5 %) et le textile-habillement (120,2 %). D’autres secteurs ont connu une baisse significative des investissements. Il s’agit des industries mécanique et électronique (-69,3 %), le cuir et la chaussure (-88,2 %) et les industries diverses (-51,9 %). Les projets de startup ont accaparé 51 % des investissements enregistrés au cours des deux premiers mois de 2023, avec une baisse de 9 % à 122,3 millions de dinars.

1.000

La Tunisie vise l’objectif ambitieux de 1.000 entreprises pourvues du label « Startup Act », d’un milliard de dinars de chiffre d’affaires cumulé des start-up et la création de 10.000 emplois à l’horizon 2024. Le pays occupe actuellement le 45e rang mondial en termes de capital humain et recherche et se classe au 53e rang en matière de productions, de connaissances et de technologies, selon l’indice mondial de l’innovation (GII) de l’année 2022. La Tunisie compte aussi de bonnes structures scientifiques et techniques, de recherche et de développement en intelligence artificielle (IA), en robotique, en biotechnologie et en économie bleue, entre autres secteurs. Selon le rapport « Start-up Génome » de l’année 2022, la Tunisie compte dans le Top 10 des écosystèmes de start-up de la zone Mena et dispose d’excellents arguments pour lancer une start-up, grâce notamment à l’éducation à l’entrepreneuriat.

9,4%

Selon les indicateurs monétaires et financiers publiés récemment par la Banque centrale de Tunisie, les envois de fonds cumulés des travailleurs tunisiens à l’étranger ont augmenté de 9,4%, passant de 1,5 milliard de dinars en mars 2022, à 1,6 milliard de dinars. De même, les services cumulés de la dette extérieure ont augmenté de 19%, à 2,2 milliards de dinars. Les réserves nettes de change ont diminué à 22 milliards de dinars (95 jours d’importations) au 27 mars, contre 22,9 milliards de dinars (125 jours d’importations) en mars 2022. Le volume global de refinancement a dépassé lundi dernier les 15 milliards de dinars, en hausse de 45% par rapport à la même période en 2022. Quant au total des transactions interbancaires, il a chuté de 34% à 1,5 milliard de dinars, contre 2,3 milliards de dinars au 27 mars 2022. Le taux du marché monétaire a atteint le 27 mars dernier les 8,04%, contre 6,26% à la même date une année auparavant.

Laisser un commentaire