Ligue 1 | Play-off – 3e journée : Un superbe O. Béjà !

 

Réalistes et déterminés plus que jamais, les Béjaois ont piégé le champion en titre. Le CSS a aussi tiré son épingle du jeu en revenant de loin.

La deuxième manche de la 3e journée des play-offs a eu lieu hier après-midi avec le déroulement des matches OB-EST et USBG-CSS.

A Béjà, le stade Boujemaâ-Kmiti a abrité une répétition grandeur nature avant la finale de la Coupe de Tunisie qui opposera Espérantistes et Béjaois à la fin mai. Pour les Béjaois et leurs hôtes espérantistes, l’enjeu du match d’hier était de taille. L’OB, qui restait sur une défaite à domicile logeant en bas du tableau, aspirait à profiter de l’état de grâce qui règne après la qualification en finale de la Coupe de Tunisie pour remporter la victoire afin de remonter la pente en championnat. Pour l’EST, un autre faux pas était interdit pour éviter de perdre davantage du terrain par rapport au leader étoilé.

Sauf que le coach “sang et or” a décidé de ménager certains joueurs-cadres, El Houni, Ben Romdhane et Meriah en particulier, en prévision du déplacement de vendredi prochain à Alger où il affrontera la JS Kabylie en quart de finale aller de la C1 africaine, outre la suspension de Ben Hammouda pour somme d’avertissements. Un onze de départ remanié qui a influé sur le rendement de l’Espérance qui, d’entrée, s’est fait surprendre par un but encaissé dès la 6’ quand Wael Derbali profita d’un mauvais placement des défenseurs axiaux adverses pour servir dans leur dos Lamine Bâ qui s’est trouvé nez à nez avec le portier “sang et or”. Servi sur un plateau, Lamine Bâ n’avait qu’à terminer le travail et réussit à lober Ben Chérifia.

Un but encaissé tôt qui perturba les plans de Nabil Maâloul. Il donna les consignes à ses joueurs de monter haut. Sauf que les joueurs qu’il a alignés et les changements opérés sur la formation-type n’ont pas donné le résultat escompté et lui et ses joueurs de rejoindre les vestiaires pour la pause mi-temps menés au score.

A la mi-temps, le coach “sang et or” opéra trois changements simultanés en faisant entrer justement El Houni, Ben Romdhane et Meriah respectivement à la place de Hamrouni, Bougrine et Yaâkoubi. Des changements qui allaient donner une plus-value à l’animation offensive.

Grâce à ces changements, le jeu des Espérantistes est devenu dangereux et les occasions nettes se sont multipliées. A la 50’, Ben Ayed centra de la gauche pour El Houni dont le puissant tir est intercepté par le portier béjaois, Achref Krir. Quelques minutes plus tard, ce duo est revenu à la charge et cette fois-ci c’est El Houni de servir Ben Ayed dont la puissante frappe a été interceptée par un Achref Krir aux aguets (67’). Dix minutes après, c’est encore El Houni qui est à la manœuvre en étant l’auteur d’une passe décisive à destination d’Aziz Abid dont le tir frôla le montant gauche de la cage de Krir (77’).

A la 79’, le coach “sang et or” utilisa sa dernière carte en faisant entrer Raed Fedda. En vain. Le proverbe : “Rien ne sert de courir, il faut partir à point” s’est appliqué aux Espérantistes.

L’arbitre du match, Nidhal Letaief, a eu recours à la VAR après qu’Othman Saidi a été signalé en position de hors-jeu par le deuxième assistant après avoir marqué un but. Après de longues cinq minutes d’attente, le but de Saidi a été validé (88’). Et l’Espérance de tomber à Béjà, concédant une défaite qui accentue à quatre points le retard par rapport au leader étoilé. Pour l’OB, c’est une victoire qui lui permet de remonter la pente en championnat.

La remontada du CSS

A Ben Guerdane, c’est un autre match à rebondissements qui a opposé l’USBG à son hôte sfaxien. Les locaux ont ouvert la marque par le biais de Wadhah Zaidi à la 28’. Une ouverture du score qui permet aux Sudistes de mener au score jusqu’à la fin de la première mi-temps.

La seconde de jeu a été celle des Sfaxiens qui ont pris les choses en main, assurant une remontada. C’est d’abord Alaa Ghram qui est parvenu à égaliser à la 58’ avant que Mohamed Kanté ne signe le but de la victoire vers la fin du match, précisément à la 87’. C’est la première victoire du CSS aux play-offs.

Laisser un commentaire