Des faits et des chiffres

 

7

Dans le cadre d’un projet tuniso-néerlandais qui s’étend sur une superficie de 40 ha, les exportations des tomates grappes ont atteint 7.000 t. Les estimations portent sur la réalisation d’un volume d’exportation de 10.000 t pour la saison 2023. Le projet porte sur la culture de tomates en serres géothermiques et assure l’emploi de 1.000 personnes, dont 86 diplômés de l’enseignement supérieur. Selon les responsables du projet, il est prévu d’agrandir le projet avec la consécration d’une superficie de 120 ha pour la production de tomates dont l’irrigation sera assurée à travers une station de dessalement d’eau de mer.

1,8

« Hamila Duty Free » vient de remporter un appel d’offres international de la CTN pour 1,8 million de dinars. Le marché porte sur la gérance libre des boutiques Duty Free Shop à bord des car-ferries de la CTN desservant principalement les lignes régulières Tunis-Marseille-Tunis et Tunis-Gênes-Tunis.

6,4%

Les états financiers de la Société tunisienne des marchés de gros font ressortir un résultat net bénéficiaire de 6,2 millions de dinars, contre 5,8 millions en 2021, enregistrant ainsi une hausse de l’ordre de 6,4%. Les revenus de la société s’élèvent à 16,5 millions de dinars en 2022 contre 15,4 millions en 2021, soit une augmentation de 7% estimée à 1,1 million de dinars, dont 11,3 millions de dinars provenant des redevances fruits et légumes, et 3,4 millions de dinars des redevances poissons. Les charges d’exploitation, elles, sont passées de 10,7 millions de dinars en 2021, à 11,2 millions à fin décembre dernier, soit une hausse de 5,4%, dont 7,4 millions de dinars relatifs aux frais de personnel. Ainsi, le résultat d’exploitation ressort en hausse de 10,6% pour s’élever à 5,2 millions de dinars, contre 4,7 millions en 2021.

29

La société « Les Ciments de Bizerte » vient de publier ses états financiers, arrêtés au 31 décembre 2022. Ces états font ressortir un résultat net déficitaire de 29 millions de dinars, contre une perte de 6,1 millions en 2021. Le cimentier porte ainsi ses pertes cumulées, au terme de l’exercice écoulé, à plus de 150 millions de dinars, y compris le résultat de l’année dernière.  L’année 2022 a enregistré ainsi une sous-activité par rapport à la capacité normale. Le coût de la sous-activité est estimé à 6,5 millions de dinars pour la production vendue et 0,7 million de dinars pour les stocks, selon la société. Les revenus annuels de la  société ont reculé de 5,1 millions de dinars pour se situer à 120 millions à fin décembre dernier, contre 125,1 millions une année auparavant. Quant à la marge brute réalisée en 2022, elle ressort négative de 3 millions de dinars, contre une marge positive de 12,4 millions de dinars en 2021, soit une dégradation de 15,4 millions de dinars.

6265,1

Le déficit commercial s’est allégé pour s’établir à un niveau de -6265,1 MD, contre -6624,4 MD durant les quatre mois de l’année 2022. Le taux de couverture a gagné 2,3 points par rapport à la même période de l’année 2022, pour atteindre les 76,4%, d’après une note sur le commerce extérieur aux prix courants pour le mois d’avril 2023. Selon l’Institut national de la statistique, ce déficit provient principalement du déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-2614,6 MD), la Turquie (-1029,7 MD), l’Algérie (-1765,4 MD), la Russie (-1742,8 MD), l’Ukraine (- 498,4 MD), l’Egypte (-382,3 MD) et la Grèce (-208,4 MD).

200

Le Centre de promotion des exportations a organisé, récemment, la 2e  édition du « Korea Tunisia Africa Business Forum » en collaboration avec l’ambassade de la République de la Corée en Tunisie et la Chambre de commerce tuniso-coréenne. Au total, 200 entreprises tunisiennes et coréennes ont participé au forum en vue de consolider davantage la coopération bilatérale entre les deux pays.

Le forum a, également, permis d’organiser 150 rencontres professionnelles. Une délégation coréenne composée de 70 personnes a pris part à l’événement. Elle représente, en effet, 35 entreprises coréennes actives dans de nombreux secteurs, dont l’industrie alimentaire, la télécommunication, l’industrie mécanique, l’industrie pharmaceutique et l’industrie cosmétique.

Laisser un commentaire