La récolte céréalière 2019 atteindra quelque 24 millions de quintaux. C’est le fruit d’une action de longue haleine entreprise par le ministère de l’Agriculture et la présidence du gouvernement qui ont apporté un secours colossal aux producteurs aux plans du financement, de la protection de la récolte et du transport ainsi que du stockage des quantités collectées.

Dans la foulée de l’appel lancé, mercredi 10 juillet par le chef du gouvernement, Youssef Chahed, insistant sur la nécessité de mobiliser tous les moyens disponibles dans le but de collecter et de stocker les céréales dans les meilleures condition, les nouvelles qui parviennent du côté du ministère de l’Agriculture sont plus que rassurantes quant à la récolte céréalière qui a atteint des records que la Tunisie n’a pas enregistrés depuis l’indépendance.
Ainsi, la récolte céréalière est-elle estimée, cette saison, à quelque 24 millions de quintaux, ce qui représente la deuxième meilleure récolte depuis l’indépendance. La Tunisie a ainsi attendu plus de 60 ans pour produire une récolte de céréales qui rappelle les grands moments de joie et de bonheur que vivaient nos concitoyens quand les quantités de blé et d’orge produites dépassaient les attentes des agriculteurs et s’alignaient sur les records que nos oliveraies au Sahel et à Sfax offraient régulièrement aux producteurs d’huile d’olive.
Et quand les céréales et l’huile d’olive réalisent des productions abondantes semant la joie dans nos campagnes et nos villes, on ne peut qu’éprouver de la fierté pour les acquis réalisés et de la satisfaction pour les choix et l’approche de développement suivie pour que les récoltes répondent ou dépassent les aspirations les plus optimistes.
Les spécialistes soulignent que la récolte céréalière record de 2019 est bien la résultante logique de l’intervention ou de la gestion à laquelle a eu recours le ministère de l’Agriculture pour réunir les meilleures conditions à la récolte enregistrée.
Faut-il rappeler que le ministère a mis à la disposition des producteurs céréaliers plus de 325 mille quintaux de semences tunisiennes de premier choix, sans oublier les 7 mille quintaux de semences distribués à titre gratuit aux petits producteurs.
Et ce n’est pas tout, dans la mesure où les services du ministère sont intervenus à quatre reprises, face à l’irrégularité des pluies, dans le but de pallier les maladies qui pouvaient infecter la récolte.
Par ailleurs, les petits producteurs en besoin d’assistance financière ont bénéficié d’une ligne de financement ouverte entre le ministère de l’Agriculture et l’Office des céréales.

Le transport ferroviaire de retour
De plus, le gouvernement a déployé des efforts en vue de protéger la récolte aux plans du transport et du stockage.
Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a, en effet, décidé de mettre à la disposition des producteurs quelque 179 centres de collecte de céréales.
Le chef du gouvernement a également ordonné le retour, après 10 ans d’interruption, du transport ferroviaire des céréales dans la mesure où 60 nouveaux wagons y seront consacrés en plus des 450 camions qui seront mis à la disposition des producteurs.
Et l’armée de décider, de son côté, de mobiliser 30 camions au transport des céréales et d’offrir aux producteurs des dépôts sur les lieux mêmes de production.
Il est à préciser que quelque 10 millions de quintaux ont été collectés jusqu’ici, ce qui permet à la Tunisie d’économiser 200 millions de dinars qui étaient consacrés à l’importation des céréales.

Les privés autorisés à transporter les céréales

Le ministère du Transport a annoncé, hier, l’octroi de licences d’utilisation des véhicules de marchandises privées pour assurer le transport des céréales, aussi bien entre les sites de production et les centres de stockage, de conditionnement ou des usines de transformation ou des ports d’exportation.
Cette licence s’étend du 1er juin 2019 au 31 décembre 2019, selon un communiqué publié par le département du Transport.
Le ministère a appelé les transporteurs privés à contacter l’Office des céréales pour contribuer à assurer le transport dans les meilleures conditions, étant donné la récolte céréalière record enregistrée au cours de cette saison.

Charger plus d'articles
Charger plus par Abdelkrim DERMECH
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire