point de presse du festival international de malouf de testour : Une programmation variée et inédite

point de presse du festival international de malouf de testour Une programmation variée et inédite 24 spectacles dont 17 consacrés au malouf animeront le Festival du malouf qui s’annonce de haute facture.

La 53e édition du Festival international du malouf et de la musique traditionnelle arabe de Testour comporte 24 spectacles dont 17 galas de malouf. Le directeur du festival, Chekib Feriani, a annoncé au cours d’une conférence de presse tenue dernièrement à Testour pour la présentation du programme dudit festival que l’édition 2019 se distingue par l’organisation d’un concours entre des troupes de malouf et beaucoup de prix ont été consacrés à cet événement.
Le directeur de ce festival a fait savoir que cette édition sera sous le signe de la confirmation, indiquant qu’elle a soufflé ses 53 bougies et a conservé sa particularité, ses racines et les objectifs pour lesquels ce festival de Testour a été créé, à savoir la préservation de la musique du malouf, ancrée dans cette ville et la musique traditionnelle en dépit de l’apparition d’autres cultures et genres musicaux.
«Cette édition sera baptisée Festival du feu cheikh Mohamed Ben Ismaïl qui fut le pionnier et le créateur de cet événement international du malouf. On aura 24 spectacles dont 17 seront pour le malouf. Avec 80 mille dinars de budget, on a déployé beaucoup d’efforts pour que ce festival survive dans une ville connue pour son amour du malouf. Avec l’aide aussi de quelques artistes, à l’instar de notre enfant Lotfi Abdelli, nous demeurons enthousiastes pour réaliser une programmation inédite et variée», a souligné Chekib Feriani, président de cette 53e édition.
Sans rester confiné dans le domaine du malouf, le Festival de Testour a su s’ouvrir sur d’autres expressions musicales et a évolué dans un esprit proche de la manifestation «Mûsîqât». C’est ainsi un brassage de différentes traditions qui préside au programme du festival, qui, cette année, se déroulera du 20 juillet au 8 août 2019. Durant deux semaines, le public de Testour et de nombreux auditeurs venus de la capitale et du Monde arabe pourront se ressourcer et retrouver l’écho des «noubas» tout en découvrant d’autres artistes et d’autres troupes.

Abdelli, Bouchnaq, Latifa et Ziara au programme
Des soirées consacrées à des spectacles de jeunes et de théâtre sont prévues dans le cadre de ce festival, outre l’organisation de tableaux pour l’animation de la ville, des présentations de quelques poètes.
La troupe musicale arabe présidée par Mohamed Abid ouvrira le bal le samedi 20 juillet. Le lundi sera consacré à Latifa qui a insisté pour sa présence dans ce festival. La compétition est programmée le mercredi 24 juillet avec la présence de poètes de Bizerte et la troupe de Sousse. Le jeudi 25 juillet sera consacré à Lotfi Abdelli pour sa pièce «Just Abdelli». Le vendredi sera une soirée fantastique avec la star Lotfi Bouchnaq toujours présent à Testour.
Les férus du malouf auront 17 soirées consacrées au malouf. Le vendredi 2 août sera une soirée de rêve avec la présence des sultans du tarab venus de Syrie. Les férus de cette musique seront gâtés.
La Ziara de Sami Lejmi sera encore programmée le 7 août alors que la clôture de ce festival aura lieu le 8 août avec un spectacle de la Troupe nationale de musique avec la présence de Adnane Chaouachi, Noureddine Béji, Rihab Sghaïer et Chokri Omar.

Laisser un commentaire