Des faits et des chiffres

27,5%

Les exportations du secteur du bâtiment ont augmenté de 27,5% en 2022, à 1,28 milliard de dinars tunisiens. Le ciment représente 34,2% des exportations totales de matériaux de construction (57% des exportations du BTP), suivi des céramiques et carrelages (9,6%), du gypse (9,5%) et des équipements sanitaires (3,6%). Le secteur du BTP compte 353 entreprises, dont 23 exportatrices, fournissant 24.000 emplois.

35,378

Selon les rapports du Conseil du marché financier, la valeur des prêts accordés aux clients des trois principales banques publiques cotées à la Bourse de Tunis, STB, BNA et BH Bank, est estimée à 35,378 milliards de dinars à fin 2022, tandis que la valeur des garanties reçues ne dépasse pas 14,960 milliards de dinars, soit un taux de garantie de 42,3%. Les mêmes statistiques ont montré que le taux de garantie le plus bas était pour la STB (28,5%), la valeur totale des garanties reçues n’excédant pas 3,099 milliards de dinars, tandis que la valeur des prêts à la clientèle était estimée à 10,860 milliards de dinars. Pour BH Bank, la valeur des garanties reçues au 31 décembre 2022 a atteint 3,366 milliards de dinars, tandis que les crédits accordés à la clientèle ont augmenté à 10,687 milliards de dinars, ce qui représente un taux de garantie de 31,5%, quant à la BNA, ce taux est passé à 61,4% à la fin de l’année dernière (2022), avec une valeur des prêts à la clientèle de 13,831 milliards de dinars, contre des garanties reçues d’environ 8,496 milliards de dinars.

103

Une enquête menée par l’INS auprès de 103 entreprises industrielles a montré que  l’approvisionnement en matières premières, la commercialisation des produits et l’insuffisance de la demande sont les principaux freins auxquels sont confrontées les entreprises tunisiennes. Cette enquête sur la conjoncture et les perspectives d’activité au deuxième trimestre 2023, réalisée sur la période du 15 mai au 15 juillet, met en évidence une baisse du solde d’opinion sur l’évolution des prix des matières premières. Ainsi, ce solde d’opinion sur la production industrielle recule, atteignant 19% contre 18% au premier trimestre. Ce dernier concerne les prévisions de production au troisième trimestre qui s’est orienté à la baisse avec 31% contre 36% au second trimestre. Par ailleurs, une tendance à la baisse est constatée au deuxième trimestre (7%) en ce qui concerne l’évolution du nombre de salariés par rapport au premier trimestre (11%).

23.725,2

Selon les indicateurs monétaires et financiers publiés par la Banque centrale de Tunisie publiés récemment, les réserves en devises ont atteint 23.725,2 millions de dinars (MD), soit l’équivalent de 103 jours d’importation. Cette situation a été largement soutenue par la baisse du déficit commercial, mais aussi par la régression du service de la dette extérieure parallèlement à l’évolution des recettes du secteur touristique et des transferts des Tunisiens résidents à l’étranger (TRE).

10,228

L’Institut national de la statistique a fait savoir que le déficit commercial s’est établi à -10,228 milliards de dinars, à la fin du mois de juillet dernier,  contre -13,723 milliards de dinars durant les sept premiers mois de l’année 2022. Les chiffres de l’INS montrent que les exportations ont augmenté de 11,1% contre +23,1% durant la même période en 2022. Elles ont atteint le niveau de 36.151,1 MD contre 32.529,1 MD durant les sept premiers mois de l’année 2022. En même temps, le service de la dette extérieure a baissé au titre de la troisième décade du mois de juillet à 5.302,6 MD, affichant ainsi une baisse de 20,3 MD.

72%

La plupart des jeunes déclarent qu’ils aimeraient émigrer au Canada (34%), les Etats-Unis (30%) arrivant juste derrière, suivis de l’Allemagne et du Royaume-Uni (20% chacun) et de la France (17%). Telles sont quelques-unes des principales conclusions du thème «Mes aspirations» de la 15e enquête annuelle de l’Asda’A BCW sur la jeunesse arabe.

Le désir d’émigrer est lié aux sombres perspectives économiques de nombreux pays arabes. 72% des jeunes du Levant et environ deux tiers (62%) des jeunes d’Afrique du Nord interrogés ont déclaré que leur économie nationale allait dans la «mauvaise direction». Avec un taux de chômage des jeunes au Moyen-Orient dépassant les 25%, soit le taux le plus élevé et la croissance la plus rapide au monde, selon l’OIT, la recherche d’un emploi est, à juste titre, une priorité pour les jeunes. Parmi ceux qui ont déclaré envisager activement l’émigration, près de la moitié (49%) ont indiqué que la raison était la «recherche d’un emploi».

Laisser un commentaire