Une conférence internationale sur la réalisation d’une étude relative à l’instauration d’un « système d’approvisionnement des navires en électricité au port de La Goulette » se prépare pour être organisée en septembre prochain. L’objectif est de réduire les émissions polluantes. Le projet se réalisera dans le cadre de la coopération tuniso-française et permettra à la Tunisie de tirer profit de l’expérience de la ville de Marseille dans ce domaine, ce même projet vise à examiner les moyens de lutter contre la pollution engendrée par les navires et à encourager la réduction des émissions de gaz, ainsi qu’à étudier la possibilité d’alimenter les navires en électricité au port de La Goulette.
Deux accords ont déjà été conclus en 2018, le premier, signé avec la CTN, a porté sur le développement des équipements des navires et le deuxième conclu avec le port de La Goulette et prévoit l’installation des infrastructures nécessaires à l’approvisionnement des navires en électricité. Les discussions relatives à ce projet progressent, mais les financements nécessaires restent à trouver. Pour rappel, le port de La Goulette accueille plus de 600 navires de voyageurs, 700 mille voyageurs et plus de 50.000 camions remorques par an. L’administration du port s’attache, actuellement, à remédier aux insuffisances tout en menant des études afin d’agrandir l’espace et a pu identifier de nouveaux espaces dont certains étaient destinés auparavant aux marchandises saisies. En 2019, elle a récupéré environ 12 mille m2, dont 8 mille m2 couverts, ce qui a permis d’augmenter la capacité d’accueil du port de 500 voitures additionnelles.

Charger plus d'articles
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire