Le conseiller politique du président de la République, Noureddine Ben Ticha, a affirmé hier que le président de la République, Béji Caïd Essebsi, n’a pas paraphé les amendements modifiant et complétant la loi organique relative aux élections et référendums, votée par l’Assemblée des représentants du peuple le 18 juin dernier.

«Le Président n’a pas paraphé ladite loi parce qu’il refuse la logique de l’exclusion et les amendements taillés sur mesure pour certaines parties», a précisé Ben Ticha dans une déclaration à l’agence TAP. Le conseiller politique a souligné à cet égard que le Président est le garant de la Constitution de janvier 2014 et de l’organisation d’élections libres et transparentes.

Il a également annoncé que le président de la République va s’adresser dans les prochains jours au peuple tunisien pour clarifier tous les points concernant le paraphe des amendements modifiant et complétant la loi organique relative aux élections et référendums.

Ben Ticha a indiqué également que le président de la République est en bonne santé, comme en témoigne la déclaration adressée au peuple tunisien le 5 juillet à la suite de la signature du décret portant convocation du corps électoral.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Raouf Naili

    22/07/2019 à 09:48

    C’est un comble mais aussi révélateur du niveau atteint par le personnel politique qui sévit au Palais (Ben Ticha et Garach…!). Ils sont en train de se positionner au cas où il y aurait quelques os à ronger auprès des vainqueurs potentiels des prochaines élection.

    Répondre

Laisser un commentaire