Point de vue | Pas seulement une question de moyens !

Point de vue

On nous dit souvent que le manque de moyens financiers et logistiques explique en très grande partie les contreperformances de nos sportifs à l’international.

Au fait, c’est une affirmation discutable. Car d’autres pays moins dotés que nous ont réussi à produire des champions, notamment en Afrique et en Asie. Il est vrai que nos athlètes souffrent sûrement de budgets dérisoires et pas honorés à temps, et que le budget de la plupart des clubs est si bas même par rapport à certains clubs de pays voisins, mais est-ce seulement cela pour dire qu’on ne peut faire mieux? Il y a certainement d’autres considérations en jeu. Avec ce nombre de stades (même si leur nombre et leur qualité restent insuffisants) et de salles, on pouvait nettement mieux faire. Avec les mêmes budgets de certaines fédérations, les résultats pouvaient être autres. C’est quoi le problème au juste? L’une des explications qu’on peut donner est la mauvaise organisation. Il y a des talents dans tous les sports et bien sûr dans les catégories des jeunes, la preuve en est que nos résultats dans les événements internationaux de jeunes ne sont pas loin des grandes nations. La différence se fait plus tard parce que l’encadrement, la planification, le suivi, les finances bien sûr, tout est complètement opposé. Ce qui nous manque, c’est une vraie approche professionnelle qui se base sur des cadres compétents. Si l’on compte le temps perdu, les moyens dilapidés et l’amateurisme avec lesquels on gère notre sport, on peut être sûr qu’avec les mêmes moyens, les performances seraient autres. Cherchez toujours qui gère l’élite et comment il le fait. Cherchez aussi pourquoi les athlètes traînent des mois et des mois dans les rouages et les bureaux de leurs fédérations et du ministère des Sports pour percevoir une partie de leurs budgets alloués. Tout ça n’a rien à voir avec les finances, mais implique la mauvaise gestion qui nous coûte des médailles et des champions «grillés» et dépités.

Il s’agit de trouver des idées ingénieuses et un suivi intelligent avec des dirigeants qui s’activent pour ramener des sponsors (levier clef dans le financement du sport d’élite) et le tout avec la transparence et la passion qui permettent de compenser un tant soit peu le manque de moyens. C’est vérifié dans la réalité, ce n’est pas une utopie !

Laisser un commentaire