La dépouille de Béji Caïd Essebsi est arrivée vendredi, en fin de matinée au Palais de Carthage.

Des centaines de citoyens entonnant l’hymne national attendaient devant le Palais. La circulation était ordinaire aux alentours et les journalistes ont été autorisés à se placer à proximité de l’édifice présidentiel.

Béji Caïd Essebsi est décédé jeudi à l’hôpital militaire de Tunis. Sa dépouille mortelle a été transférée vers le palais présidentiel au milieu d’un large dispositif sécuritaire et en présence d’un grand nombre de citoyens qui se sont rassemblés sur place.

Des sources de la Garde présidentielle ont confié à la TAP que toute la famille de Caïd Essebsi est présente au Palais pour accueillir la dépouille du président.

Des obsèques nationales grandioses auront lieu demain samedi et seront assurées par l’armée nationale en présence de chefs d’Etats et de délégations étrangères, avait annoncé jeudi le chef du gouvernement Youssef Chahed dans une déclaration aux médias.

Saida Garrach, porte-parole de la présidence de la République a écrit vendredi sur sa page dans les réseaux sociaux que le peule tunisien a le droit de faire un dernier adieu au président qu’il a aimé, affirmant que toutes les institutions de l’Etat veilleront à assurer le bon déroulement des obsèques.

Le président Béji Caïd Essebsi est mort jeudi à l’âge de 93 ans. Le président du parlement avait prêté serment le même jour pour lui succéder pour une période ne dépassant pas les 90 jours en attendant d’organiser l’élection présidentielle anticipée le 15 septembre prochain, selon l’Instance supérieure indépendante pour les Elections.

(Photo : © Présidence Tunisie رئاسة الجمهورية التونسية)

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire