Boxe | Cité nationale sportive : Une catégorie junior qui promet

Vous voulez connaître l’avenir de la boxe? Vous voulez évaluer le travail de ses responsables? Suivez les résultats de la catégorie junior du club «Cité nationale sportive». Ce club abrite une vraie pépinière de champions avec les médailles raflées. La discipline et la persévérance finissent toujours par porter leurs fruits.

La Cité nationale sportive est un club qui compte parmi les clubs de boxe les plus importants en Tunisie. Il ne cesse de fournir des éléments talentueux pour l’équipe nationale. Des talents des deux sexes pour préciser. Car l’histoire retiendra que ce club a fourni les premières boxeuses qui ont hissé et continuent à hisser le drapeau tunisien dans les plus grandes manifestations sportives internationales. Nous avons nommé Khouloud Hlimi (qui représentera la Tunisie aux prochains Jeux olympiques), Marwa Rahali, Rim Jouini et Meriem Homrani. Nous les avons vues pousser et faire leurs premiers pas sur le ring de l’équipe sise sous la piscine olympique d’El Menzah. Ça c’est pour l’histoire. Où en sont les choses aujourd’hui? La cité nationale sportive continue à constituer une école de boxe au vrai sens du terme. Les atouts ? Un président de section, Mohamed Daadoucha, qui encourage cette équipe et croit en son staff technique. La direction technique est confiée à Hammadi Chargui accompagné de Abdelwaheb Mahfoudhi (une compétence confirmée) et Ibrahim Ben Messaoud, un jeune de l’équipe qui a fait ses preuves sous ses couleurs et qui constitue un maillon très important dans le déroulement des entraînements. Mais le maître mot dans cette équipe est la discipline que les responsables ont réussi à imposer et cela donne ses fruits au niveau de l’assiduité et des rapports entre les athlètes et les responsables. Cela fonctionne comme une horloge… Croisons les doigts et bon vent!
Voici les trois athlètes qui ont remporté des médailles d’or dans la catégorie junior :
Kousai Ayari (par arrêt de l’arbitre)
Salah Belghith par K.-O.
Ghofrane Mardasssi (par arrêt de l’arbitre)

Tags

Laisser un commentaire