Le bureau exécutif du parti Joumhoury a appelé dans une déclaration publiée mardi soir à l’issue de sa réunion, l’Instance Supérieure Indépendante des Elections à revoir son calendrier électoral pour qu’il « aille de pair avec la célébration des Tunisiens de la naissance du Prophète et ne contredit pas leurs coutumes et la vie de leurs villes, en particulier l’animation que connait la ville de Kairouan lors de la commémoration de cet honorable anniversaire » dont l’avènement pourrait coïncider avec le samedi 9 novembre.
L’ISIE a annoncé le 6 mars le calendrier des élections législatives et présidentielles de 2019, indiquant que les élections présidentielles seraient organisées en Tunisie le dimanche 10 novembre et le 8, 9 et 10 pour les expatriés.
Un certain nombre d’organisations de la société civile et des partis ont demandé à l’Instance pectorale de modifier le calendrier afin d’éviter de faire coïncider la date des élections présidentielles avec la date de la célébration du Mouled, rappelle-t-on.
De son côté, le président de l’ISIE, Nabil Baffoun, a affirmé que la date de la présidentielle est une date officielle et définitive et que le retard ou l’avancement de cette date n’est pas envisageable car elle était fixée conformément aux dates constitutionnelles et prend également en compte les contraintes sur le terrain.
D’autre part, le parti Joumhoury a renouvelé le rejet des « tentatives de fabrication de l’opinion publique et la manipulation des tendances électorales exercées par les sociétés de sondages d’opinion soumis au flux de l’argent politique pour orienter les électeurs en fonction des intérêts des lobbies qui contrôlent la scène politique ».
Il a appelé à la nécessité « d’empêcher la publication des résultats des sondages en l’absence d’une loi réglementant ce processus délicat ».
En ce qui concerne les préparatifs du parti en vue des prochaines élections, le bureau exécutif a décidé d’inviter le Comité central du parti à se réunir les 6 et 7 avril prochains pour examiner les conditions et critères de composition des listes électorales et adopter le plan d’action en prévision de cette échéance. Il a appelé les structures et les cadres du parti au plan régional et local à « élever le rythme de la préparation des prochaines élections ».
Au niveau arabe, le bureau exécutif a condamné la décision de l’administration américaine d’appuyer l’annexion par l’entité sioniste du Golan syrien occupé et l’a qualifiée de « décision injuste » et de « nouvelle gifle infligée par l’administration américaine aux Arabes à la veille de leur sommet de Tunis ».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *