Le chef du gouvernement Youssef Chahed a décidé d’interdire au prêcheur Wajdi Ghnim d’entrer au territoire tunisien, à la suite d’un post publié contre le président disparu Béji Caid Essebsi, a annoncé le porte-parole du gouvernement dans une déclaration vendredi soir à l’agence TAP.
« Le chef du gouvernement relève que les commentaires de Ghanim dénote un comportement violent et extrémiste portant atteinte non seulement au président défunt mais aussi à l’Etat et tout le peuple tunisien », a souligné Iyad Dahmani.
Le prêcheur a sévèrement attaqué jeudi sur son compte facebook le président disparu, affirmant qu’il « a consacré sa vie pour combattre la Charia d’Allah ».
Wajdi Ghnim est considéré comme un prédicateur radical et sa visite en Tunisie après la révolution de 2011 a suscité une grande controverse.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire