Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères, en visite en Tunisie: Porter les relations bilatérales à un niveau plus haut

Cette visite coïncide avec la célébration du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays (10 janvier 1964), la Tunisie étant l’un des premiers pays africains à établir des relations diplomatiques avec la Chine.


M. Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères, effectue une visite dans notre pays du 14 au 16 janvier, dans le cadre d’une tournée africaine qui comprendra l’Egypte, le Togo et la Côte d’Ivoire. Il perpétue une tradition que la diplomatie chinoise entretient depuis des années et voulant que le programme de visites à l’étranger en 2024 débute par le continent africain, dans une claire confirmation par le gouvernement chinois de l’importance stratégique qu’il attache à l’Afrique.

Le ministre chinois sera accompagné des vice-ministres des Affaires étrangères et du Commerce, du vice-président de l’Agence chinoise de coopération internationale et d’un certain nombre de hauts dirigeants. Le programme de la visite comprend plusieurs rencontres avec de hauts responsables tunisiens et une séance de travail élargie avec le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens de l’étranger.

Cette visite coïncide avec la célébration du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays (10 janvier 1964), la Tunisie étant l’un des premiers pays africains à établir des relations diplomatiques avec la Chine et figurant parmi les premiers pays africains à établir des relations diplomatiques avec la Chine et des pays qui ont voté pour la résolution n° 2758 des Nations unies, publiée le 25 octobre 1971, en vertu de laquelle le gouvernement de la République populaire de Chine a été reconnu comme l’unique représentant du peuple chinois.

Pour célébrer le soixantième anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays, la partie tunisienne a préparé un programme diversifié de célébrations tout au long de l’année, puisqu’un timbre-poste a été émis pour commémorer l’événement et qu’un certain nombre d’événements culturels et touristiques tunisiens ont été programmés en Chine.

Cette visite s’inscrit également dans le cadre du suivi des résultats de la rencontre bilatérale qui a réuni le Président de la République avec son homologue chinois le 9 décembre 2022 à Riyad, au Royaume d’Arabie saoudite, à l’occasion du sommet arabo-chinois. Ce sera l’occasion d’évaluer le développement des relations bilatérales, qui ont connu un dynamisme remarquable au cours de la période récente, de discuter des moyens de les renforcer et d’en élever le niveau, et de confirmer les orientations de la politique étrangère de notre pays fondée sur la diversification des partenaires et l’ouverture vers de nouveaux pays amis aux côtés des partenaires traditionnels.

A cet égard, les deux parties s’emploieront à finaliser la négociation d’un protocole d’accord entre le ministère des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens de l’étranger et l’Agence chinoise de coopération internationale pour le développement, qui constituera un cadre général pour la mise en œuvre des projets de coopération entre les deux pays dans des domaines prioritaires tels que la santé, l’économie verte, les technologies de communication et la lutte contre le changement climatique.

Il est à noter qu’à l’automne 2024, Pékin accueillera le sommet afro-chinois et le forum arabo-chinois au cours du mois de mai 2024.

Cela s’inscrit dans le cadre des nouvelles orientations de la diplomatie chinoise et de la promotion des initiatives lancées récemment par la Chine, dont la plupart visent à établir une solidarité internationale dans le domaine du développement et à établir le concept d’un monde multipolaire et d’une mondialisation globale équitable qui profite à tous.

À cet égard, on peut faire référence à l’initiative chinoise sur le développement mondial lancée par le Président chinois en septembre 2021, suite à la pandémie de Covid-19, et que notre pays a rejoint le groupe des amis de cette initiative en septembre 2022.

Par ailleurs, les relations bilatérales ont connu un net essor suite à l’établissement de consultations politiques entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays en juillet 2017, à l’accueil par notre pays de la réunion de la neuvième session du Comité mixte en février 2018 et à la signature le 11 juillet 2018 d’un mémorandum d’accord relatif à l’adhésion de la Tunisie à l’initiative « la Ceinture et la Route » à l’occasion de la participation du ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens de l’étranger à la huitième session du Forum de coopération arabo-chinois.

Ces relations se sont renforcées suite à la participation du Président de la République au premier sommet du Forum de coopération arabo-chinois (Riyad, 9 décembre 2022), au cours duquel il a eu un entretien avec son homologue chinois, Xi Jinping, consacré aux moyens de faire progresser la coopération entre les deux pays au niveau bilatéral et dans le cadre du forum de coopération arabo-chinois et afro-chinois.

D’autre part, la Chine a accordé à notre pays plusieurs dons qui ont permis de réaliser un certain nombre de projets d’infrastructures, tels que le bâtiment de l’Académie diplomatique internationale et l’hôpital universitaire de Sfax (la partie chinoise a accepté d’allouer un nouveau don pour financer son extension), le bâtiment des Archives nationales, le Complexe culturel et sportif de Menzah 6 et le Centre de la jeunesse et des sports de Ben Arous. La Chine a également fourni des dons successifs à la Tunisie entre 2020 et 2022 pour l’accompagner dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, sous la forme d’importantes quantités de vaccins et de matériel médical, ainsi que pour permettre au ministère de la Santé d’acquérir des vaccins à des prix préférentiels.

Les deux pays disposent aussi d’accords et de programmes de coopération dans les domaines de la santé, de la jeunesse, du sport, de la sécurité et de la défense. Les échanges commerciaux ont connu une tendance à la hausse, la Chine s’étant hissée au rang de quatrième partenaire commercial de la Tunisie après la France, l’Italie et l’Allemagne.

Jusqu’en 2019, la Chine représentait le marché asiatique le plus important pour le tourisme tunisien, puisque le nombre de touristes chinois ayant visité la Tunisie a atteint 32 000 visiteurs. Les flux touristiques chinois ont été interrompus en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, alors que le ministère du Tourisme s’emploie à restaurer ce marché, notamment suite à la décision chinoise de réinscrire la Tunisie parmi les destinations officiellement reconnues pour les touristes chinois en août 2023 et à l’acceptation de la Tunisie, sur une demande de la partie chinoise, de réactiver l’exemption des touristes chinois du visa d’entrée sur le territoire tunisien.

Laisser un commentaire