Tunisie-Italie : Des aides directes aux exploitations céréalières

 

Les subventions seront distribuées par les collecteurs signataires aux producteurs céréaliers, sous forme de remises sur les intrants, les services et le matériel agricoles. Elles ont pour objectif d’aider les céréaliculteurs tunisiens à réduire leurs coûts de production, selon un communiqué de la Délégation de l’UE.

Quatre collecteurs mandataires de l’Office des céréales (Cosem, Sosem, CMA, et Sscc) ont signé, hier, à Tunis, avec l’Agence italienne pour la coopération au développement (Aics), des contrats d’une valeur d’environ 8,71 millions d’euros (plus de 29,3 millions de dinars), couvrant les campagnes céréalières 2023/2024 et 2024/2025, et visant à soutenir plus de 3.000 céréaliculteurs tunisiens, a fait savoir la Délégation de l’Union européenne en Tunisie.

Signées au siège de l’Aics, ces subventions seront distribuées par les collecteurs signataires aux producteurs céréaliers, sous forme de remises sur les intrants, les services et le matériel agricoles. Elles ont pour objectif d’aider les céréaliculteurs tunisiens à réduire leurs coûts de production, selon un communiqué de la Délégation de l’UE.

Cette initiative s’inscrit dans «une volonté de soutien financier direct aux producteurs, rendant les aides plus accessibles et contribuant au passage à la promotion d’une agriculture durable et résiliente face aux défis climatiques». Cela permettra «non seulement une répartition efficace des ressources, mais aussi une facilitation de l’accès aux technologies et pratiques agricoles modernes». L’objectif étant «de toucher des milliers de céréaliculteurs, d’encourager l’adoption de méthodes respectueuses de l’environnement, et de soutenir la transition vers une agriculture plus productive et durable, conforme aux objectifs de la Tunisie sur ces sujets».

A cet effet, «les producteurs céréaliers pourront bénéficier du suivi et de l’accompagnement de l’Institut national des grandes cultures (Ingc)».

La signature de ces contrats s’inscrit dans le cadre «du programme Adapt céréales, financé par l’Union européenne (24,82 millions d’euros) et mis en œuvre par l’Aics, et en collaboration avec le Programme alimentaire mondial (PAM). Le programme Adapt Céréales, financé par l’Union européenne (24,82 millions d’euros), vise à améliorer la sécurité et la souveraineté alimentaires en Tunisie, à travers la valorisation et le soutien d’une production céréalière durable, inclusive et résiliente».

«Adapt Céréales représente une réponse à l’urgence de stabilisation d’une filière stratégique pour la Tunisie, qui joue un rôle clé pour le développement du pays et qui assure l’alimentation de base pour toutes les couches de la population».

Laisser un commentaire