Ramadan – Approvisionnement du marché | Les préparatifs vont bon train

 

Les grandes surfaces rivalisent “de promotions alléchantes” pour convaincre les consommateurs qui, face aux prix qui s’affolent, ne savent plus où donner de la tête. Mais les autorités sont d’ores et déjà en ordre de marche et le ministère du Commerce est sur le pied de guerre pour assurer le bon approvisionnement des marchés et gérer convenablement les stocks stratégiques.

Quelques semaines seulement nous séparent du mois de Ramadan. Les Tunisiens, en éternels optimistes, l’accueillent, comme toujours, avec gaieté et bonheur, et ce, en dépit d’une conjoncture économique difficile. Car, en ces temps de vaches maigres, l’heure est à la frugalité. Les Tunisiens qui, depuis peu, se serrent la ceinture face à la cherté de la vie, ont la main lourde quand il s’agit de dépenser durant ce mois saint. Et qu’on se le dise, le mois de Ramadan, qui est une source de spiritualité, est aussi synonyme de consommation excessive, voire de gaspillage.

La fameuse fièvre acheteuse s’empare des Tunisiens qui se ruent, déjà, sur les grandes surfaces et les marchés pour faire leurs emplettes, témoignant d’un comportement consumériste enraciné dans la société. D’ailleurs, les résultats d’une étude récente, réalisée par l’Institut national de la consommation, mettent en exergue ce comportement qui refait surface à l’approche des événements et des fêtes religieuses.

Selon cette même enquête, les ménages tunisiens jettent 66% des aliments durant le mois de Ramadan. Cette propension au gaspillage concerne pratiquement toutes les denrées alimentaires, notamment le pain (46%), les fruits (30%), les pâtisseries (20%), les viandes (19%), le lait et dérivés (18%), les légumes (14%), les boissons (13,4%) et les œufs (5%). Ainsi, la consommation de plusieurs produits alimentaires s’amplifie : ceci est vrai pour le pain (de 50% par rapport à la consommation régulière), le thon (120%), les fromages ( 60%) et les feuilles de brick (300%) et autres aliments.

La guerre des prix à coups de promotions

Dans les grandes surfaces, la valse des prix se poursuit, au gré de l’inflation mais aussi des manœuvres des spéculateurs qui, avides de gain, engrangent les profits au détriment des petites bourses et des budgets restreints des ménages. Les enseignes rivalisent “de promotions alléchantes” pour convaincre les consommateurs qui, face aux prix qui s’affolent, ne savent plus où donner de la tête. Mais les autorités sont d’ores et déjà en ordre de marche et le ministère du Commerce est sur le pied de guerre pour assurer le bon approvisionnement des marchés et gérer convenablement les stocks stratégiques.

Le vice-président de l’Utap a, dans ce contexte, affirmé dans une déclaration médiatique récente que des stocks stratégiques d’œufs (12 millions) et de viandes blanches (20 millions de tonnes) ont été constitués en prévision du mois de Ramadan. Il a ajouté que les préparatifs pour le mois saint ont débuté depuis décembre dernier, et ce, afin de garantir des stocks stratégiques qui permettent de couvrir la demande pendant cette période. Il a assuré que tous les produits alimentaires seront disponibles à des prix convenables.

Le ministère du Commerce a mis les bouchées doubles pour accélérer la mise en œuvre des mesures d’appoint. Lors d’une réunion élargie portant sur les préparatifs du mois de Ramadan et qui s’est tenue récemment, sous la présidence de la cheffe de cabinet de la ministre du Commerce, les représentants des organismes administratifs et des chambres professionnelles ont assuré que tous les produits de consommation seront disponibles en quantités suffisantes. Les mesures qui ont été prises visent, en effet, à répondre aux besoins des consommateurs tunisiens, afin que le mois du jeûne se déroule dans les meilleures conditions. Les préparatifs vont bon train pour accueillir, dans les meilleures conditions, ce mois de piété, et ce, malgré un contexte économique tendu.

Laisser un commentaire