UST: La confiance est de mise

Dans le derby face à l’USBG, l’US Tataouine croit dur comme fer à un exploit qui la remettrait en selle.

L’entraîneur Sami Gafsi n’a pas du tout apprécié ni digéré les deux points perdus face aux Cigognes de Béja avec le nul de la troisième journée du play-out au Stade Néjib Khattab. La semaine perturbée par la grève des joueurs ne lui a pas permis de préparer convenablement ce match important. «C’est dommage d’avoir eu ce coup d’arrêt alors que nous étions en train de suivre une bonne courbe ascendante, avoue-t-il avec regret . Nous aurions pu, avec un succès qui était dans nos cordes, grimper à la deuxième place avec 9 points.  Nous sommes finalement, avec 7 points, à quatre points des deux derniers rélégables, l’ASM et EGSG, avant leurs résultats d’hier. Nous devons coûte que coûte chercher à éviter un autre revers aujourd’hui à Ben Guerdane. La tâche n’est pas mince face à un voisin habité de la même volonté de vaincre mais nous n’avons pas d’autre alternative  que d’essayer de gagner ce derby».

A chances égales

Les Tataouinis, avec une équipe bien rodée et forte sur le papier,  n’ont rien à craindre et peuvent rivaliser avec l’équipe de Ramzi Jarmoud. Avec leur très bonne assise défensive, une vraie toile d’araignée tissée devant le gardien Hamza Ghanemi, composée des quatre défenseurs Hazem Mounadi, Ghassen Mahersi, Rafik Médenini et Aziz Diaw et bien sécurisée par deux demis défensifs essuie- glace (Khouni Khalfa et Mohamed Jemaî), ils sont en mesure de tenir le coup défensivement. Pour la transition rapide et les montées en contres, ils ont aussi de très bons arguments et atouts offensifs avec les Mohamed Ali Hosni, Fabien Winsley, Mouêmen Rahmeni et Ahmed Hadhri. C’est cet équilibre défense-attaque qui permet aux Tataouinis d’espérer un coup parfait à Ben Guerdane et de rentrer avec un résultat positif. Sami Gafsi table beaucoup sur ces atouts et sur l’état d’esprit conquérant de son groupe pour bien rebondir après le nul frustrant avec l’OB.

Laisser un commentaire