Les 19 personnes empruntant le métro n°5 sont sorties saines et sauves de l’accident survenu, mercredi, au niveau de la station de Bab Sâadoun où ce métro a heurté un wagon, a-t-on appris auprès du chargé de la communication à la Société du Transport de Tunis (TRANSTU), Mohamed Chemli.

Il a précisé, dans une déclaration, à l’Agence TAP, que la plupart des personnes ont été prises de malaises, d’autres ayant été légèrement blessées d’ou leur transfert aux hôpitaux de la Rabta, Charles Nicolle et au Centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous, qu’ils ont d’ores et déjà quitté.

La commission des investigations en matière d’accidents de la circulation relevant du réseau ferroviaire, s’est rendue immédiatement sur les lieux de l’accident pour s’arrêter sur les dommages, cerner les premières causes de l’accident et déterminer les responsabilités.

D’après les données préliminaires, l’accident est dû à une faute humaine au niveau du contrôle des équipements de l’orientation du rail, a ajouté Chemli, qui a indiqué qu’une enquête a été ouverte pour détimiter les responsabilités et connaître les causes réelles de l’accident survenu aux alentours de 06h 30 mn, paralysant la circulation du métro durant 15 minutes.

Il convient de rappeler que le métro n°5 se dirige vers la cité Intilaka ouest et passe par les cités Ibn Khaldoun, Ettahrir et El Omrane supérieur. Cette ligne est entrée en exploitation en 1992.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire