Coupe de la CAF | Le CA joue la qualification face à A.Lobito ce dimanche : Un équilibre à retrouver

 

En football, il faut savoir tirer le positif d’un échec et réagir en conséquence. Après le faux pas du Baba Yara Stadium face à Dreams, les hommes de Mondher Kbaier se trouvent dans l’obligation de réagir, à Radès, face à Academica Lobito pour voir le grand huit.

En l’état, le groupe de joueurs a forcément su tirer les enseignements de cette contre-performance, arrivée au moment où l’on s’y attendait le moins. Aujourd’hui cependant, le CA doit prendre en compte cette défaite, mais ne pas se décourager, car le destin clubiste est toujours en main, dépendant de la production d’ensemble face à Academica Lobito, des Angolais à la portée. Savoir perdre, tirer le positif d’un échec, c’est une vertu que le CA doit acquérir à tous les niveaux (en C3 et en L1). Aussi, l’on note chez les puristes et les observateurs qu’ils ont parfois tendance à oublier qu’il y a face au CA des adversaires sérieux, avec un jeu intense parfois, même si du côté du grand Accra, le CA a évolué comme s’il était dans son jardin. Bref, si les fans n’acceptent pas l’idée de défaite, ils doivent aussi se montrer patients car le meilleur est forcément à venir. Aujourd’hui cependant, il y a un équilibre à retrouver avec la réception de l’équipe angolaise. En défense où Rami Bedoui pourrait mieux faire que Omrani. Sur le flanc gauche aussi avec un Hamrouni qui pourrait être relevé par Adem Taoues. Et enfin au ratissage où la place laissée vacante par Ahmed Khélil n’a pas été comblée au Ghana. Au CA, nul besoin de rappeler que les attentes sont hautes et fortes. Et on comprend donc l’exigence de l’environnement à ce stade de la compétition. Ce faisant, s’il est presque impossible qu’une équipe finisse une saison ou un parcours  invaincue, ce à quoi doit s’atteler le CA à présent, c’est savoir garder ses nerfs et rester focalisé sur son objectif immédiat. En clair, il ne faut pas commencer à vivre avec la peur, mais apprivoiser la pression, cette arme à double tranchant et en faire une arme le jour «J».

Sortir ce match-référence tant attendu

Mondher Kbaier qui vient de prendre le train en marche n’avait pas le dos rond après le revers face à Dreams. Il a cependant convenu que le déroulé du match l’a laissé sur sa faim. Autant dire que plus d’un joueur cadre, à l’exception de Zaalouni, se sont fait remonter les bretelles au retour du Ghana. Dimanche, cette dernière journée du groupe C ne doit pas seulement prendre des allures de  rachat pour le CA. Outre la victoire pour passer aux quarts de finale, l’équipe est redevable envers son public. Sortir ce match-référence tant attendu. Mettre fin aux erreurs défensives accumulées depuis quelque temps déjà et retrouver une bonne assise au milieu. Le CA dispose du potentiel pour aller au bout de soi-même et surtout enlever l’indispensable victoire pour rester dans la course au podium.

C’est sur le terrain qu’il faut répondre

A la réception d’Academica Lobito, le CA doit réagir vite pour relancer une bonne dynamique dans l’optique de la succession des matchs du mois de mars. A tous les niveaux, il faut renverser la situation, à commencer par aborder sans panique le match de cette fin de week-end dont le coup d’envoi sera donné à 17h00 tapantes à Radès. Aujourd’hui, c’est le moment de rester calme, tranquille et juste continuer à travailler pour assurer le moment venu. En football, quitte à nous répéter, il ne faut pas tout jeter en l’air quand une défaite arrive. L’on s’attend donc à une réaction rapide pour montrer que le CA est  capable de sortir un match intense et de jouer avec confiance.

Laisser un commentaire