«AMEN SOCIAL» – Transferts monétaires directs au profit des catégories pauvres : Le montant de base mensuel porté à 240 dinars

 

Il est à noter que le ministre des Affaires sociales, Malek Ezzehi, a annoncé à l’issue de sa rencontre avec une délégation de la Banque mondiale, le 1er mars 2024 en Tunisie, que le ministère œuvrerait à légaliser les allocations familiales allouées au profit des enfants issus de familles pauvres et à faible revenu dont l’âge varie de 6 à 18 ans.

Un arrêté conjoint du ministre des Affaires sociales et de la ministre des Finances publié au Journal officiel n°33, a porté le montant de base mensuel  des transferts monétaires directs au profit des catégories pauvres bénéficiant du programme « Amen Social », à 240 dinars; l’arrêté prenant effet à compter du 1er janvier 2024.

Le nouveau texte publié au Journal officiel n° 33 et paru le 1er mars 2024, a abrogé l’arrêté conjoint de ces deux ministres du 19 mai 2020, fixant le mode de calcul et le montant des transferts monétaires directs au profit des catégories pauvres bénéficiant du programme « Amen Social ». Il stipule également, qu’un montant de base mensuel égal à 240 dinars sera servi par individu ou par famille.

Il est à noter que le ministre des Affaires sociales, Malek Ezzehi, a annoncé à l’issue de sa rencontre avec une délégation de la Banque mondiale, le 1er mars 2024 en Tunisie, que le ministère œuvrerait à légaliser les allocations familiales allouées au profit des enfants issus de familles pauvres et à faible revenu dont l’âge varie de 6 à 18 ans.

Il a également, souligné l’engagement du gouvernement à investir dans le capital humain dans le cadre de la réalisation d’un développement global et dans le but de favoriser l’intégration de toutes les catégories sociales, notant que la Tunisie a légalisé des allocations pour les enfants âgés de 0 à 5 ans, estimées à 30 dinars par mois, lesquelles sont accordées aux enfants de familles pauvres et à faible revenu inscrits au  programme « Amen Social ».

Laisser un commentaire