Le circuit de l’huile d’olive

Un événement non moins important nous a donné une idée de l’engouement et le nouveau souffle des opérateurs du tourisme à mettre en valeur les trésors cachés de l’île : un circuit des huileries souterraines.


Depuis l’aube des temps, Djerba cultive l’olivier, près de 700 mille pieds y sont plantés (variété à grande majorité Chemlali), mais, dirait-on, les oliviers sont répandus partout en Méditerranée, ce qui caractérise Djerba, ce sont ses huileries souterraines traditionnelles, un pan du patrimoine, pas ou peu connu. Elles appartiennent toutes à des familles, donc, les visiteurs et particulièrement les touristes n’y ont pas accès.

Cap sur le village de Midoun, où est nichée une huilerie modèle, fraîchement restaurée, dans cet espace coquet en architecture locale, aéré, apparue à la surface, après un lifting complet, on a été reçu avec enthousiasme par de jeunes artisanes entreprenantes exposant leurs produits à base d’huile d’olive. Abdellaoui, directeur exécutif du DMO, fait le guide.

 

Djerba Management Organisation (DMO) ?

Le DMO ou «Destination Management Organisation» Djerba est un organisme lancé en 2021 qui se positionne comme un acteur touristique dans la démarche public-privé de promotion spécifique de Djerba, il travaille, en effet, à renforcer et diversifier l’image «classique», de la destination en intégrant toutes les offres de tourisme, culturelles, patrimoniales, de santé, de bien-être et de loisirs. Il s’attache également à proposer un tourisme inclusif et durable.

Le DMO Djerba a levé le rideau sur cette richesse et vient inaugurer un nouveau circuit culturel sur la thématique de l’huile d’olive, initié dans le cadre du projet «Promotion du tourisme durable» mis en œuvre par le ministère du Tourisme avec l’appui de la GIZ et financé conjointement par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et l’Union européenne dans le cadre de son programme «Tounes Wijhetouna».

Résurrection des huileries souterraines ?

Le circuit de l’huile d’olive propose aux visiteurs de découvrir une huilerie d’ordre patrimonial ; l’huilerie «Fessili», enrichie par des activités autour de l’or vert et ses nombreuses vertus et transformée en lieu de curiosité historique.

Parmi les activités, on a relevé l’étape de l’expérience sensorielle qui, à notre avis, pour peu qu’on mette de la volonté, va rencontrer un succès auprès des visiteurs étrangers. Elle consiste à initier les participants à distinguer, selon les odeurs (complexes) et la méthode de goûter (intéressante) à distinguer les différents types d’huile d’olive (de la vierge extra pressée à froid à l’huile lampante, en passant par l’huile chaumée ou au goût rance, etc.) Maher Ben Younès, ingénieur en biologie agroalimentaire et propriétaire d’oliveraie, a un sens pédagogique développé et un vocabulaire assez complexe des émanations sensorielles de l’huile d’olive. L’huilerie souterraine «Fessili», qui appartient à la municipalité de Midoun à la suite d’une donation effectuée par la famille «Fessili», a, en effet, fait l’objet d’aménagements dans le cadre de son exploitation qui a été déléguée au DMO Djerba.

Lors de la cérémonie, tenue le samedi 2 mars 2024, marquant le coup d’envoi du projet, M. Hamda Abdellaoui explique : «La création de ce nouveau circuit impactera d’une façon positive le développement économique de ces régions par la visite des touristes et la création d’une dynamique aux alentours des huileries», et ajoute que, durant les saisons de récolte (de novembre à mars), les touristes seront invités à participer au cérémonial de la cueillette afin de leur permettre de découvrir la vie locale et se rapprocher des populations insulaires.

Cet itinéraire inédit aurait grand intérêt, à notre avis, de faire escale dans des oliveraies bien choisies, pour éclairer les intéressés sur l’olivier et les oliveraies séduisantes par leur charme bucolique, leur intérêt historiques et culturel, leur architecture riche de ses contrastes et leurs spécialités gourmandes, et, pourquoi pas, installer dans l’une des haltes un atelier «oléologique» de dégustation et de vente, pour éduquer les participants à distinguer les différents types d’huiles d’olive par l’analyse sensorielle (et les commentaires) et leurs atouts pour la santé.wAvec cette nouvelle initiative, menée tambours battants, le tourisme alternatif, tant chanté, donne des signes de réussite à Djerba. Espérons que ces florissants auspices trouveraient écho auprès des populations et… des investisseurs.

  • Mes humeurs: L’Ode à la joie  

    Tout est éblouissant, éclatant, tout est absolu chez lui, sa vie tumultueuse, ses coups de…
  • Editorial La Presse

    Brouillage de langage

      Il y a à peine une semaine, l’opinion internationale était accrochée à un dénouemen…
  • Mes Humeurs: L’homme-livre

    Résumer la vie active de Bernard Pivot ? Seuls les nombreux écrivains qui l’ont longtemps …

Laisser un commentaire