Des faits et des chiffres

 

5%

D’après l’Observatoire national de l’énergie et des mines, le déficit de la balance énergétique a augmenté de 5%.  à fin février 2024, et s’est établi à 1.878 MD, par rapport à la même période de 2023. La valeur des exportations et des importations des produits énergétiques a enregistré des hausses respectives de 19% et de 8%. Pour ce qui est des importations des produits pétroliers, elles ont augmenté de 7% en valeur à fin février 2024. Celles de pétrole brut ont baissé en quantité et en valeur contre une hausse des exportations des produits pétroliers en quantité de plus de 150% et de 149% en valeur.

Il est à noter, d’autre part, que les échanges commerciaux dans le secteur de l’énergie sont très sensibles à deux acteurs, à savoir le taux de change dollar-dinar et les cours du Brent, qualité de référence sur laquelle sont indexés les prix du brut importé et exporté ainsi que les produits pétroliers.

21.818

Selon les données quotidiennes publiées par la Banque centrale de Tunisie, la valeur des billets et monnaies en circulation en Tunisie se situe à hauteur de 21.818 millions de dinars, à la date du 8 avril 2024, soit une augmentation de 2.800 MD par rapport à la même période de 2023.

Les billets et monnaies en circulation poursuivent ainsi leur tendance haussière, puisqu’ils ont atteint, le 27 février 2024, un record de 21.200 millions de dinars, dépassant, pour la première fois, la barre symbolique des 21 milliards de dinars.

D’après l’économiste et analyste financier, Moez Hadidane, cette augmentation de la masse monétaire en circulation est « normale» puisque le PIB en nominal a augmenté, mais que la croissance économie n’a pas évolué dans le même sens. Le taux de croissance de la masse monétaire enregistre une hausse annuelle oscillant entre 6% et 7% depuis 2011.

En revanche, le taux moyen de croissance s’est situé autour de 1% au cours de la même période. Selon Hadidane, les répercussions néfastes se sont déjà fait sentir, notamment en ce qui concerne l’inflation.

Ainsi, la loi autorisant la BCT à financer le Trésor public engendrera, également, une hausse de la masse monétaire en circulation et aura un impact sur l’inflation.

700

Les souscriptions à la deuxième tranche de l’émission obligataire nationale pour l’année 2024, fixée à 700 millions de dinars tunisiens (MDT) et susceptible d’être portée à un montant supérieur, seront ouvertes du 6 au 13 mai, indique un arrêté pris le 8 avril par la ministre des Finances, et publié le 12 avril au Journal officiel de la République tunisienne.

Ces souscriptions pourront être clôturées avant la date fixée, qui pourra aussi être prolongée, indique l’arrêté fixant les caractéristiques et les conditions d’émission de cette tranche ainsi que les dates d’ouverture et de clôture des souscriptions.

4.392,7

Chaque année, le volume des investissements déclarés baisse. Cela est valable pour tous les secteurs, mais surtout dans l’industrie et les services. Ce volume est ainsi passé 4.866,4 millions de dinars tunisiens en 2021 à 4.783,2 MD en 2022 et 4.392,7 MD en 2023, a fait savoir Aram Belhadj, l’économiste dans un post sur sa page Facebook.

Les «investissements déclarés» restent de simples «intentions d’investissement » jusqu’à ce qu’ils soient «approuvés». A titre d’exemple, annonce-t-il, les investissements déclarés dans le secteur agricole ont atteint 1.341,4 MD, en 2023, mais ceux qui ont été approuvés au cours de cette même année n’ont pas dépassé 480,1 MD.  

1,1%

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture a, récemment, annoncé une hausse des cours internationaux des huiles végétales, des produits laitiers et de la viande, ce qui a fait grimper l’indice de référence des prix mondiaux des matières premières alimentaires de 1,1% en mars, sa première hausse en sept mois.

L’Indice FAO des prix alimentaires, qui suit les variations mensuelles des prix internationaux d’un ensemble de produits alimentaires commercialisés à l’échelle mondiale, s’est établi en moyenne à 118,3 points en mars, en baisse de 7,7% par rapport à sa valeur correspondante d’il y a un an..

Laisser un commentaire