Forum économique Niger-Tunisie du 4 au 9 mai : Une délégation d’hommes d’affaires tunisiens s’envole pour Niamey

 

Niamey s’apprête à accueillir le forum économique Niger-Tunisie qui rassemblera plusieurs hommes d’affaires tunisiens et nigériens. Cet événement d’envergure sera l’occasion d’explorer les opportunités d’investissement dans des secteurs porteurs et de discuter des moyens d’accroître les échanges de produits exportés entre les deux pays. Au programme, des rencontres B 2 B et des visites de sites.

Mandaté par le Groupement d’intérêt économique GIE Tunisie Niger Développement, le cabinet de conseil à l’export et à l’investissement AZ organise du 4 au 9 mai prochain une mission économique à Niamey au Niger. Cette initiative, soutenue par des acteurs majeurs tunisiens tels que le Cepex, Tunisair, la Chambre nationale syndicale des conseillers à l’export, Tunisie Business et Tunipages, ainsi que par des partenaires nigériens de renom comme la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Niger, Bagri, Sonibank, l’Ordre national des architectes du Niger, l’Ordre des médecins du Niger et l’association des délégués médicaux, promet une collaboration fructueuse entre les deux pays. L’événement aura lieu sous le patronage du ministre du commerce et de l’industrie du Niger, Seydou Asman avec le patronage conjoint souhaité de son homologue tunisienne. La participation à ce forum est encore ouverte à tous les hommes d’affaires désireux de découvrir les possibilités de partenariat avec leurs homologues nigériens. En effet, la mission concerne trente entreprises dont vingt ont confirmé leur participation à ce jour. Avec son programme riche en rencontres et échanges, cette mission économique sera, ainsi, l’occasion d’explorer les opportunités d’investissement dans les deux pays, et ce, dans divers secteurs notamment l’agriculture, l’agro-industrie, l’hydraulique, l’Energie et les mines, les banques et assurances, l’industrie pharmaceutique, les agences d’assistance médicale et de voyage, l’enseignement supérieur et la formation professionnelle, le digital, l’architecture, l’urbanisme et les travaux publics, le textile et la friperie. Les délégations tunisienne et nigérienne devront aussi discuter des moyens de lever les freins à l’implantation de plusieurs investisseurs tunisiens à Niamey. Selon les organisateurs, ce rendez-vous incontournable, qui s’inscrit dans le cadre des efforts visant à consolider un partenariat gagnant-gagnant entre les investisseurs des deux pays, a pour objectif de stimuler les échanges de produits exportés mais aussi d’expertise. Parmi les objectifs escomptés du forum sur lesquels tablent les organisateurs, ils citent: favoriser un meilleur accueil à davantage d’étudiants dans les écoles supérieures et centres de formation tunisiens; développer des centres et des cabinets nigéro-tunisiens de formation professionnelle à Niamey; assurer un meilleur partenariat dans le secteur de la santé, soutenir la production agricole au Niger et implanter un noyau d’au moins quatre industriels tunisiens à Niamey.

Pourquoi un forum à Niamey ?

Avec des échanges commerciaux encore modestes (10,2 millions de dollars),le commerce bilatéral entre les deux pays présente un énorme potentiel de croissance. En effet, sans partager des frontières en commun, le Niger entretient avec la Tunisie des relations historiques. Doté d’une population de plus de 25 millions d’habitants dont près de la moitié a moins de 15 ans (49,1%), ce pays agricole, dont l’économie est basée essentiellement sur l’agriculture et l’élevage, représente un marché prometteur. Il dispose d’importantes ressources naturelles comme l’uranium, l’or, le fer, le charbon et le pétrole. Par ailleurs, et d’après le programme des Nations unies pour le développement, le Niger est considéré comme l’un des pays les plus émergents.

Pour attirer les investisseurs, il a mis en place des mesures, incitatives notamment fiscales dans plusieurs domaines, tels que l’agriculture et les mines. Les liens économiques étroits entre les deux pays se manifestent également par la présence de la banque tunisienne STB qui occupe toujours un rang de premier plan dans l’actionnariat de la Sonibank, première banque du Niger. Tunisair est, quant à elle, l’une des huit compagnies aériennes desservant Niamey à hauteur de deux fréquences par semaine et étudie la possibilité de doubler ce nombre. Selon les organisateurs du forum, tous les secteurs mentionnés offrent des marges de progression confortables dans les deux sens, faisant de cette mission économique un événement incontournable pour les entrepreneurs et investisseurs désireux de saisir les possibilités offertes par cette collaboration bilatérale dynamique.

Laisser un commentaire