USBG: Se refaire une santé

Dans ce genre de rude empoignade contre un adversaire de calibre, désireux lui aussi de gommer ses revers et déboires en championnat,  il va falloir faire preuve de prudence et d’intelligence pour ne pas passer à côté de l’objectif qu’est la qualification. 


Bien entendu, le classement actuel de l’équipe de Ben Guerdane dans le groupe de la survie en Ligue 1 est devenu inquiétant pour ne pas dire alarmant. Avec 4 défaites, 2 nuls et 1 victoire en 7 journées, le bilan chiffré est effarant. Sans les 4 points de bonus de départ,  ça aurait pu être encore pire et le navire aurait sans doute coulé rapidement. Mais avec les 7 matches qui restent à disputer,  tous les espoirs de redressement et de sursaut sont encore permis.  Après les 3 défaites qui se sont succédé, il fallait un petit répit pour souffler et faire baisser un peu la tension et la pression des matches à enjeu important. Ce seizième de finale contre le CA à Ben Guerdane est donc tombé à point nommé pour retrouver un peu de couleur et se refaire une santé. Mohamed Ali Mâalej ne cache donc pas qu’une qualification aux quarts est le déclic idéal pour tourner la page d’un parcours jusqu’ici très décevant et pourra même constituer un tournant. «Ce n’est pas une question de manque de qualité, de richesse et de variété dans notre potentiel technique et humain, explique-t-il. Le blocage est plus au niveau mental. Nous avons connu une période de passage à vide qu’on avait crue  de courte durée mais l’engrenage des mauvais résultats a été très long au risque de nous être fatal. La réaction est donc impérative  pour avoir cette grande bouffée d’oxygène qui nous remettra dans le bain. Espérons que ce match sera celui d’un début de sursaut et déblocage psychologique qui libérera les esprits de mes joueurs». 

Duel tactique

Dans ce genre de rude empoignade contre un adversaire de calibre, désireux lui aussi de gommer ses revers et déboires en championnat,  il va falloir faire preuve de prudence et d’intelligence pour ne pas passer à côté de l’objectif qu’est la qualification. Même si l’USBG a les moyens de se montrer entreprenant dès le coup d’envoi, l’entraîneur Mohamed Ali Mâalej va opter pour la vigilance et tabler sur des détails dans la partie pour faire la différence. Ce sera aussi un match tactique entre Maalej et Mondher Kbaier. Ce match dans le match entre les deux techniciens sera donc la clé principale du passage en quarts. Et un bon tremplin pour rebondir de plus belle en championnat. Mohamed Ali Mâalej espère qu’aujourd’hui le vent soufflera en sa faveur. «Si on s’en sort avec une qualification, je promets que rien nous arrêtera désormais pour remonter la pente». déclare-t-il. Vœu pieux ou intime conviction ? Réponse cet après-midi.

Laisser un commentaire