L’Intelligence Artificielle générative: Un atout incontournable pour optimiser sa stratégie de marché

Grâce à l’IA, les stratégies de pénétration de marché sont devenues beaucoup plus efficaces et moins coûteuses.

Lors de la journée Portes Ouvertes, intitulée “E-Commerce en Tunisie: défis et opportunités”, récemment coorganisée par la Chambre de commerce et d’industrie tuniso-suisse, l’Université Internationale de Tunis (UIT) et Alibaba.com Tunisie, Neila Benzina, présidente de French Tech Tunisie, a mis en lumière le rôle crucial que joue aujourd’hui l’IA générative dans l’optimisation des stratégies commerciales des entreprises. Elle a souligné que l’Intelligence Artificielle  est, aujourd’hui, un outil nécessaire pour améliorer les procédés internes, personnaliser la chaîne d’approvisionnement, faire des analyses de marchés plus efficaces et comprendre les marchés cibles. Elle a ajouté que l’utilisation de l’IA générative permet de comprendre les marchés vers lesquels l’entreprise veut s’orienter et d’avoir le bon market fit. En effet, grâce à l’IA, tous les processus préalables à la pénétration d’un marché extérieur tels que l’analyse des marchés cibles, l’élaboration de stratégies solides à l’export avec une bonne segmentation et un bon profiling, l’adaptation des produits aux besoins des marchés locaux, sont, aujourd’hui, possibles en très peu de temps et de manière beaucoup plus efficace et avec des coûts plus réduits, précise-t-elle. “Il ne faut vraiment pas hésiter à se lancer dans la mise en place de cas d’usage pour l’optimisation des processus des organisations pour pouvoir attaquer les marchés à l’international. On peut analyser des tendances de consommateurs, optimiser les niveaux de stock et donc réduire les coûts et augmenter l’efficacité. On peut personnaliser à grande échelle et avoir une gestion de campagne marketing optimisée”, a-t-elle indiqué. A en croire l’experte, les avantages de l’IA ne s’arrêtent pas là. Avec cette technologie disruptive, les entreprises peuvent  optimiser la production et la logistique en transformant toutes les chaînes d’approvisionnement, en prévoyant les meilleurs coûts de livraison et en améliorant toute la stratégie d’approvisionnement. “Le prédictif est effectivement un des atouts majeurs apportés par l’IA”, a-t-elle commenté.

Benzina a, en outre, mis l’accent sur le positionnement de la Tunisie  en tant qu’acteur majeur potentiel de l’IA à l’échelle internationale estimant que le pays peut être au cœur de cette révolution.

“La Tunisie n’est pas seulement spectatrice dans cette transformation. On a une jeunesse éduquée, des talents, une main-d’œuvre très qualifiée. On a un secteur de la tech et un écosystème tech très dynamique, avec des startup et des idées extraordinaires. […] Aujourd’hui, nous avons effectivement des cartes en main en tant qu’organisations, individus et pays pour faire de la Tunisie un acteur, si ce n’est un leader dans le monde de l’IA et un acteur majeur sur le continent africain”, a-t-elle souligné.

La Tunisie peut devenir un acteur majeur de l’IA dans le monde

Evoquant le poids économique de cette nouvelle technologie, l’intervenante a fait savoir que le marché global de l’IA devrait atteindre les 2.600 milliards de dollars d’ici 2025 et que celui des logiciels de l’IA est de  139 milliards de dollars. Ces chiffres illustrent, selon elle, l’urgence de tirer profit de cette manne technologique et économique afin d’améliorer la performance des entreprises. Mais pour atteindre ces objectifs, Benzina a fait savoir qu’il est nécessaire de résoudre certaines difficultés, notamment les disparités régionales, en matière de connectivité, appelant à réduire les fractures numériques. L’intervenante a ajouté que les compétences  dont regorge  la Tunisie dans ce secteur, peuvent, en ce sens, être un atout majeur si le pays arrive à massifier la production de ces talents. “Aujourd’hui, on voit de vrais potentiels, des jeunes qui travaillent sur de vrais usages et qui étudient l’intelligence artificielle générative. Mais on n’est pas encore dans une logique de massification à l’échelle du pays. Et donc il y a une opportunité. Il faut que ces formations-là soient massives, à l’échelle du pays, avec une stratégie gouvernementale très forte”, a-t-elle précisé. Rappelant qu’en 2021, le gouvernement a lancé sa stratégie nationale pour l’intelligence artificielle visant à faire de la Tunisie un hub régional de l’intelligence artificielle, Benzina a indiqué que la cadence avec laquelle la mise en œuvre de cette stratégie est  train d’avancer reste encore trop lente. Pour mettre les bouchées doubles, l’experte a proposé d’organiser des clusters impliquant des startup, des entreprises établies, des chercheurs, le gouvernement et le monde académique, dans l’objectif est de propulser et promouvoir la Tunisie comme une destination de référence dans le domaine des technologies. Elle a appelé à libérer les énergies et à créer des collaborations fructueuses entre les différents acteurs pour garantir le succès du pays dans ce domaine.

Laisser un commentaire