Les coupures d’électricité survenues pendant le deuxième jour de l’Aid Al-Adha ont été causées par des pannes techniques « ordinaires  » et n’ont concerné que 16 ou 20 familles à Errhayat de la délégation de Sbeïtla (gouvernorat de Kasserine), a indiqué le PDG de la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG), Moncef Harrabi.
Dans une déclaration à TAP, le premier responsable de la STEG a assuré que  » ces coupures qui ont pris une ampleur médiatique démesurée, sont dues à des pannes techniques qui peuvent survenir n’importe où et n’importe quand « , démentant les informations selon lesquelles ces pannes auraient entraîné la putréfaction de la viande des moutons de sacrifice. Et d’ajouter que le courant a été rétabli une heure seulement après la coupure grâce à l’intervention rapide des agents de la STEG.
 » La STEG n’a aucun problème au niveau de la capacité de production d’électricité, surtout, après la mise en exploitation des centrales de Borj El Amri-Mornaguia, de Radès et de Tozeur « , a indiqué Harrabi, rappelant que la société approvisionne même la Libye en électricité.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire