La NBA s’implantera en Afrique à partir de mars 2020. Deux jeunes basketteurs tunisiens, Rayen Ben Zakour et Ahmed Youssef, ont été présents au camp organisé au Sénégal par la NBA.

La fameuse marque de basket nord-américain, NBA, s’intéresse fortement au continent africain. ellevient alors de conclure avec grand succès un camp d’entraînement pour 60 jeunes basketteurs africains (garçons et filles) près de Dakar et sous la direction de formateurs et entraîneurs de la NBA. Le but était, pendant ce camp court baptisé «basket-ball sans frontières», de donner à ces jeunes talents sélectionnés minutieusement la possibilité de jouer au basket et d’apprendre les principes du jeu à la NBA. Les formateurs NBA présents, comme aussi les stars de la NBA d’origine africaine comme Siakam ou Dieng, ont permis à ces jeunes basketteurs d’apprendre beaucoup et de s’initier au monde de la NBA. Prochainement, on verra la naissance d’une Ligue africaine pour les clubs, une sorte de compétition parrainée et tenue par la NBA. Cela doit démarrer en mars prochain avec deux conférences Est et Ouest et la participation de 12 clubs qui passeront par des éliminatoires. Quelques villes ont été déjà choisies pour les tournois NBA comme Rabat, Le Caire ou Kigali. On attend la confirmation d’une ville tunisienne (ce sera Monastir ou Tunis).

Présence tunisienne

Pour revenir au camp NBA tenu au Sénagal, deux basketteurs tunisiens jeunes et doués ont été présents et ont pu apprendre des formateurs de la NBA. Il s’agit du Radésien Rayen Ben Zakour et du Goulettois Ahmed Youssef. Ces deux jeunes (qui sont encore dans les jeunes catégories de leurs clubs) ont été choisis —après un tri— par les techniciens NBA pour faire partie de ce rassemblement.

Rayen Ben Zakour a dit que «la participation à ce genre de camp est une chance pour n’importe quel jeune basketteur qui rêve de jouer un jour en NBA. C’était très bénéfique pour moi, j’ai beaucoup appris de ces trois jours en présence de coachs NBA de grand niveau». Les méthodes de formation NBA sont différentes de celles développées dans les pays africains. Ces jeunes, dont les deux Tunisiens, ont pu avoir une petite mais riche idée sur le basket qui se joue en NBA. Ces talents vont être  encadrés dans d’autres occasions par la NBA-Afrique. Outre la Ligue africaine, la NBA compte détecter et encadrer techniquement de jeunes basketteurs africains pour les initier au monde de la NBA. Le succès de maints basketteurs africains est pour beaucoup dans cette tendance.

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire