» L’existence de numéros de cartes d’identité nationales (CIN) dépassant les 15 millions, est tout à fait normal car les numéros appartenant à des personnes décédées ne sont pas annulés et de nouveaux numéros sont attribués à chauqenouvelle CIN » , a déclaré  Anis Jarboui membres de l’Instance supérieure indépendantes pour les élections (ISIE).
 » Les numéros de CIN peuvent ainsi dépasser les 15 millions sur une population de 13 millions de personnes et sans compter que les moins de 17 et 18 ne possèdent pas de cartes d’identité « , a indiqué le responsable de l’ISIE en réaction aux informations véhiculées sur les réseaux sociaux attestant d’opérations frauduleuses et soulignant que le nombre de CIN ne peut dépasser les 15 millions pour une population de 13 millions.
Dans un communiqué publié récemment l’ISIE a affirmé que tout citoyen ayant découvert avoir parrainé un candidat à la présidentielle à son insu peut déposer plainte auprès des bureaux de l’Instance régionale indépendante des élections (Irie).
Les citoyens doivent également présenter leur carte d’identité nationale (CIN) lors de la déposition de leur plainte, informe également le communiqué de l’Instance supérieure indépendante des élections (Isie) publié ce samedi 17 août 2019.
Nabil Baffoun a, pour sa part, annoncé lors d’un point de presse tenu mercredi dernier que chaque citoyen tunisien peut vérifier s’il a involontairement parrainé un candidat à la présidentielle par téléphone portable en insérant le code SMS : *195* numéro de carte d’identité #

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire