Ahmed Hachani : « Face à des ressources naturelles modestes, la jeunesse est la vraie richesse du pays et un capital essentiel pour construire un avenir meilleur »

479

 

Dans son allocution, le Chef du gouvernement a noté que la stratégie nationale pour la jeunesse a été préparée dans le cadre d’une approche participative impliquant toutes les parties concernées, y compris les jeunes, notant qu’il s’agit du fruit d’un travail d’une année et demie dont le principal objectif est d’assurer un avenir meilleur pour la jeunesse tunisienne.

Le Chef du gouvernement, Ahmed Hachani, a souligné la nécessité de redonner espoir à la jeunesse tunisienne, porteuse des espoirs du pays et source de solutions pour la Tunisie.

Donnant le coup d’envoi, au palais de la Présidence du gouvernement à La Kasbah, de la stratégie nationale de la jeunesse à l’horizon 2035, Hachani a mis l’accent sur l’importance d’investir dans les jeunes pour faire des défis de réelles opportunités et réaliser les avancées escomptées.

«Face à des ressources naturelles modestes, la jeunesse en Tunisie est la vraie richesse du pays et un capital essentiel pour construire un avenir meilleur», a estimé le Chef du gouvernement.

Dans son allocution, le Chef du gouvernement a noté que la stratégie nationale pour la jeunesse a été préparée dans le cadre d’une approche participative impliquant toutes les parties concernées, y compris les jeunes, notant qu’il s’agit du fruit d’un travail d’une année et demie dont le principal objectif est d’assurer un avenir meilleur pour la jeunesse tunisienne.

Il a, à ce propos, expliqué que la Tunisie regorge de jeunes talentueux et hautement qualifiés, précisant qu’environ 6.500 ingénieurs tunisiens ont quitté la Tunisie ces dernières années pour l’Europe, en particulier l’Allemagne et la France.

«Le coût de la formation des ingénieurs tunisiens aux différentes phases de l’enseignement s’élève à environ 400 millions de dinars par an», a-t-il indiqué, soulignant que depuis l’indépendance, la Tunisie a misé sur l’investissement dans le capital humain, en mettant l’accent sur l’éducation et la santé.

Dans le même sillage, le Chef du gouvernement n’a pas omis de citer les grands défis auxquels sont confrontés le pays et les jeunes, tels que la création d’emplois décents et la lutte contre le chômage, expliquant que ces défis font partie intégrante de la justice sociale.

Il a, en outre, réitéré l’engagement du gouvernement et de toutes les parties prenantes à œuvrer pour assurer un avenir meilleur à la jeunesse tunisienne, qui a montré un grand potentiel, notamment dans les centaines de startup créées par de jeunes entrepreneurs dans plusieurs domaines économiques importants.

Hachana a, également, fait remarquer qu’il est essentiel que la jeunesse tunisienne soit placée au centre de toutes les stratégies nationales et qu’elle bénéficie de tous les attributs et opportunités pour réussir, prouver ses capacités et contribuer au développement économique du pays.

A noter que le lancement de la stratégie nationale pour la jeunesse 2035 s’est déroulé en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports Kamel Déguiche, d’un certain nombre de cadres du MJS et de représentants d’instances et d’organisations internationales accrédités en Tunisie.

Laisser un commentaire