Le syndicat des pharmaciens d’officines de Tunisie a appelé lors d’une réunion d’urgence tenue, jeudi, à une séance plénière extraordinaire pour la date du 29 août prochain, afin de débattre l’appel à une grève générale et la suspension de la convention paraphée avec la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM).
Dans un communiqué publié, jeudi, le syndicat des pharmaciens d’officines de Tunisie a indiqué que l’appel à une séance plénière extraordinaire intervient en réponse à la soustraction du gouvernement, le ministère de la Santé en l’occurrence, à ses engagements, et notamment à l’accord du 14 février 2014, affirmant son attachement à l’activation de cet accord et de ses annexes, et exprimant son refus de la « politique d’atermoiement structuré », selon le communiqué.
le syndicat a dans ce contexte appelé la Présidence du gouvernement à intervenir de toute urgence auprès des ministères concernés pour respecter leurs engagements envers les pharmaciens « afin de préserver le système de santé et la paix sociale », selon la même source.
Il est à noter que l’accord sectoriel régissant les relations contractuelles entre la CNAM et le syndicat des pharmaciens d’officines de Tunisie a été signé le 14 février 2019, aux termes duquel, la fourniture des médicaments aux affiliés sociaux ayant opté pour le système de médecin de famille, a été rétablie.
L’accord, conclu pour une période d’un an, jusqu’au 21 janvier 2020, prévoit l’engagement des parties contractantes à poursuivre les négociations et les consultations en vue de parvenir à un accord qui s’étale sur six ans, avait indiqué le directeur général de la Sécurité sociale au ministère des Affaires sociales, Kamal Madouri, dans une précédente déclaration à la TAP.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire