L’organisation I Watch a décidé de contrôler la campagne électorale de 11 candidats à l’élection présidentielle durant la période entre le 29 août et le 14 septembre prochain. A cet effet, 114 observateurs seront déployés sur le terrain dans 27 circonscriptions.

Il s’agit de Youssef Chahed, Abdelkrim Zbidi, Abdelfattah Mourou, Abir Moussi, Mohamed Abbou, Hama Hammami, Nebil Karoui, Moshen Marzouk, Mehdi Jomaa, Slim Riahi et Moncef Marzouki.

S’exprimant en conférence de presse vendredi à Tunis, le président de l’organisation Achref Aouadi a expliqué que ce choix renvoie à trois critères, les chances des candidats de remporter l’élection selon les sondages, des antécédents ou des suspicions d’utilisation des ressources de l’Etat, la capacité à financer la campagne sur tout le territoire.

Aouadi a annoncé que l’Organisation envisage l’élaboration d’un projet de rapport sur le financement de la campagne électorale pour les législatives et de contrôler les réseaux sociaux (Facebook et Tweeter) dans le but de sonder les cas de violation et de violence dans l’espace virtuel.

Le président de l’organisation a également ajouté que le rapport « Chahed Meter » qui sera présenté la semaine prochaine est une évaluation de Youssef Chahed en tant que chef du gouvernement et non en tant que candidat à la présidentielle.

De son côté, la présidente des programme à l’organisation Yosra Mkaddem a expliqué qu’en plus des 144 observateurs (84 pour les législatives et 30 pour la présidentielle), 27 coordinateurs seront mobilisés pour superviser le travail des contrôleurs.

Elle a révélé à l’agence TAP que le projet de financement de l’observation des élections est estimé à 160 mille dollars (459 MDT) provenant de l’Institut National démocratique (USA).

La campagne présidentielle se déroule du 2 au 13 septembre. Pour les législatives, elle débute le 9 septembre prochain jusqu’au 5 octobre 2019.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Mehdi Rais

    23/08/2019 à 13:09

    Faut vérifier le nom des candidats avant de les écrire je pense, Abdelfattah Mouron, Abri Moussai, Hama Hammam …, honnêtement ce sont des erreurs de débutants qu’une simple relecture au détecté.

    Répondre

Laisser un commentaire