Le Conseil de l’Ordre des Avocats a appelé le Conseil supérieur de la Magistrature (CSM) à opérer un mouvement judiciaire transparent et équitable entre les tribunaux de toutes les régions, en tenant compte des standards nationaux internationaux.

L’ordre des avocats a souligné, dans ce sens, le besoin de garantir le bon déroulement de la Justice et la consécration du principe de la sécurité judiciaire.

Dans une déclaration publiée vendredi, l’Ordre des Avocats met en garde contre la marginalisation de plusieurs juridictions qui souffrent de la pénurie de cadres judiciaires. Il a appelé les autorités de tutelle (législateurs et pouvoir judiciaire) à remédier définitivement à cette situation en évitant les improvisations et les solutions conjoncturelles.

Dans sa déclaration, la corporation des avocats tunisiens a dit craindre les répercussions négatives du dernier mouvement sur le service judiciaire dans plusieurs régions. L’Ordre a notamment, déploré dans ce contexte, un déséquilibre entre les tribunaux en termes de cadres judiciaires, ce qui a explique les retards prolongés dans le jugement des affaires, selon la même source.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire