Sans être entreprenants, les hommes de Lassaâd Dridi se sont montrés réalistes à souhait.

Stade olympique d’El Menzah. CA bat ST : 3-0. (1-0 à la mi-temps). Buts de Ayadi (33’, S.p), Bassirou (73’) et Khalil (92’). Arbitrage de Sadok Selmi.
CA: Dekhili, Taoues (Yahia 60’), Jaziri, Laabidi, Agrebi, Ayadi, Khalil, Darragi (Bassirou 72’), Dhaouadi (Sahli 92’), Haddad et Khefifi.
ST: Jmal, R. Khemis, Belhasni, Benina, Akremi, Hadda, Junior (Ben Nasr 77’), Malek (Mednini 46’), I. Ben Khemis (Trabelsi 66’), Mbenza et Sfaxi.
Expulsion de Houssem Benina (44’) pour somme d’avertissements.

C’est devant des gradins tristement vides et sur une pelouse en très mauvais état que Clubistes Africains et Stadistes se sont affrontés hier pour le compte de la 1ère journée du championnat, saison 2019-2020. Un derby tunisois dont la qualité du jeu était nettement en dessous de la moyenne, particulièrement durant la première demi-heure.
Quelques tentatives clubistes ont, toutefois, caractérisé les trente premières minutes du jeu. Sur un coup franc direct tiré par Dhaouadi, Ayadi reprit de la tête mais sa balle termina sa course légèrement à gauche des filets de Jmal (3’).
Les Clubistes plus entreprenants que leur adversaire ont eu le mérite de faire des montées régulières et tenté de créer le danger à l’image de la tentative de Mannoubi Haddad menant un contre rapide avant que Jmal ne lui barre la route en pleine surface de réparation (12’).
Et les efforts des Clubistes de porter leurs fruits quand Benina commet l’irréparable en tirant par le maillot Darragi en pleine surface de réparation. Sans hésitation, l’arbitre du match, Sadok Selmi, avertit Bnina et accorda un penalty à Darragi, transformé par Ayadi (33’).
Après l’ouverture du score par les Clubistes, le jeu s’améliora un tant soit peu et commença à devenir moins ennuyeux.
Menés au score, les Stadistes sont enfin sortis de leur torpeur et Sfaxi, suite à une action menée en duo avec Junior, a failli égaliser en profitant d’une erreur défensive de Jaziri avant que Laabidi n’éloigne le danger en dégageant sur la dernière ligne d’une cage vide (38’).

Bassirou, la carte gagnante !
Les Clubistes Africains ne pouvaient espérer un meilleur scénario. Ils ont abordé la deuxième période de jeu en supériorité numérique (suspension de Benina à la fin de la période initiale) et avec un avantage au score. Ils n’avaient donc qu’à gérer leur ascendant et, pourquoi pas, ne pas le confirmer.
Et Dridi de remplacer Darragi par Bassirou. Un changement qui s’avère plus que positif puisque Bassirou changea la donne en doublant la mise, à peine entré sur le terrain, prenant au dépourvu un Ali Jmal qui n’a rien vu venir (73’).
Dans le temps additionnel, les Clubistes ont enfoncé le clou quand Khalil, servi par Dhaouadi, logea de la tête la balle dans les filets de Jmal (92’).
Sans être exceptionnels, les Clubistes ont fait l’essentiel en remportant une jolie victoire face à une formation stadiste quelconque et dont les attaquants ont manqué terriblement de créativité et d’imagination devant les buts adverses.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire