Le projet est financé à hauteur de 48,5 millions de dollars. Il vise à soutenir les jeunes issus des localités défavorisées

Le programme « Ma3an » pour la résilience communautaire a été, officiellement, lancé lundi 26 août, en présence de la ministre de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Personnes âgées, Mme Naziha Laâbidi, du secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Jeunesse et du Sport M. Abdoulkoudous Saâdaoui, et du conseiller auprès du chef du gouvernement chargé de la jeunesse, M. Chokri Terzi. Financé et mis en œuvre par l’Agence américaine pour le développement international (Usaid) en partenariat avec la présidence du gouvernement tunisien, ce programme d’aide et d’accompagnement dédié aux jeunes issus des régions et quartiers défavorisés s’étale sur 5 ans  et couvrira un ensemble de 30 communautés locales dans 15 gouvernorats tunisiens. 

Dans son mot d’ouverture, l’administrateur assistant du bureau (Usaid) au Moyen-Orient, M. Michel Harvey, a affirmé que «Ma3an» vise à renforcer la capacité des communautés locales tunisiennes à identifier les opportunités et définir les solutions adéquates aux multiples défis qu’elles affrontent. Il a souligné que le programme a commencé par l’élaboration d’une cartographie des besoins des jeunes dans leurs communautés. Elle servira de point de départ pour la conception et l’élaboration des initiatives à prendre au profit de chaque région et communauté, soutient-il. M. Harvey a précisé, à cet effet, que dans le cadre de ce programme, des travaux ont été, d’ores et déjà, réalisés au profit de diverses communautés, à savoir la réhabilitation d’un jardin public à Sidi Bouzid et la mise sur pied de deux stations de radio locale respectivement  à Douar Hicher et au Kef, outre les campagnes de nettoyage lancées par les jeunes aux quatre coins du pays. «Les jeunes inscrits à ce programme sont en train de laisser un impact concret dans leurs communautés», a-t-il affirmé.

Renforcer les capacités communautaires des jeunes 

Dans un mot adressé aux jeunes participant à l’événement, M. Chokri Terzi a mis l’accent sur l’importance de la décentralisation et la gouvernance locale, mettant en exergue la nécessité d’impliquer les jeunes dans cette expérience de décentralisation en leur fournissant les moyens indispensables pour la réalisation des objectifs assignés. « C’est exactement ce que vise «Ma3an». Nous portons beaucoup d’espoir sur ce programme afin de réussir le renforcement des capacités communautaires des jeunes », affirme-t-il.      

De son côté, la directrice du projet, Nadia Alami, a fait savoir qu’une enveloppe de 48,5 millions de dollars a été désormais allouée pour le financement du programme. Et d’ajouter que  «Ma3an» cible un total de 30 communautés locales qui sont les plus marginalisées et nécessiteuses à travers le pays. Elle a affirmé que d’ici 4 ans, le programme permettra de mettre à la disposition des jeunes issus de ces localités des mécanismes opérationnels leur permettant de faire face aux défis du développement local.

Charger plus d'articles
Charger plus par Marwa Saidi
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire