Des affiliés du syndicat unifié des agents de la Douane Tunisienne ont observé, mercredi matin, devant le siège du ministère des Finances à la Kasbah, un mouvement de protestation sur fond de revendications professionnelles et pécuniaires, menaçant de recourir à l’escalade.

Ces revendications concernent notamment la révision des primes de risque et du désert et la régularisation de la situation des agents qui ont été intégrés après la révolution, selon le porte-parole du syndicat, Zied Yahyaoui et le président de son bureau exécutif, Habib Habibi.

Les protestataires réclament aussi de pallier au dysfonctionnement dans les parcours professionnels, d’accélérer la régularisation de la situation des diplômés du supérieur et de procéder au reclassement professionnel des 20 agents qui ont eu gain de cause auprès du tribunal administratif.

D’après lui, ces revendications qui sont inscrites dans les procès verbaux du 20 et 24 octobre 2016 n’ont point été satisfaites en raison de l’atermoiement de l’autorité de tutelle.

Et d’ajouter que la plupart de ces revendications sont d’ordre professionnel, soulignant que les demandes financières n’auront pas d’impact sur le budget de l’Etat.

Le porte-parole du syndicat, Zied Yahyaouia souligné que la séance de négociation tenue mardi entre le bureau exécutif du syndicat et le ministre des Finances n’a pas abouti à des résultats palpables.

Et d’annoncer que d’autres mouvements de protestation seront observées les 29, 30 et 31 août prochain dans les postes et bureaux frontaliers terrestres, maritimes et aériens, précisant que les agents entreront le 2 septembre prochain dans un sit-in ouvert devant le siège de la direction générale de la douane si jamais les revendications ne sont pas satisfaites.

Le nombre des agents du corps de la douane compte environ 7800 personnes.

L’agence TAP a vainement tenté de contacter l’un des responsables au ministère des Finances pour connaître sa position.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire