Le Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux (FTDES) a appelé, vendredi, à annuler l’autorisation d’exploitation de 200 ha de forêts de pin à Ain Drahem et à ouvrir une enquête sur cette affaire qui révèle  » un
problème de corruption et de dépassement juridique « .

Dans un communiqué, le FTDES qualifie l’accord conclu  » de crime exercé sur les forêts tunisiennes dans un des lieux présentant la plus grande biodiversité en Tunisie, qui contribue à l’équilibre de notre environnement et à l’atténuation des effets des changements climatiques ».

D’après l’organisation, cette autorisation a été donnée par le ministère de l’agriculture à un concessionnaire privé sans prendre avis des techniciens forestiers concernés et sans suivre la hiérarchie administrative, soulignant que ce terrain fait partie du domaine forestier de l’Etat.

 » Légalement, il est impossible de procéder à des coupes, de changer la vocation du terrain et de l’exploiter « , précise le FTDES, ajoutant le projet prévoit la coupe des arbres existants, un changement de vocation du terrain et son exploitation.

L’Union régionale du travail de Jendouba avait appelé, récemment, à l’ouverture d’une enquête suite à l’octroi, par le ministère de l’Agriculture et des Ressources Hydrauliques d’une licence d’exploitation de forêts de 200 hectares de forêts à Ain Draham afin de découper des pins.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire