Un accord tripartite a été signé, lundi, entre le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, la Banque africaine de développement (BAD) et l’agence gouvernementale sud-coréenne Busan Techno Park, prévoyant le déploiement, dès la fin du mois d’avril, de drones dans des projets agricoles de la région de Sidi Bouzid. 

L’objectif de cet accord est de soutenir la Tunisie dans sa politique visant à améliorer la productivité agricole. 

A cette occasion, le ministre de l’Agriculture, Samir Taieb, a fait savoir qu’un centre d’excellence régional sera créé en Tunisie, dans ce cadre, pour partager cette expérience  avec d’autres pays africains, rappelant que ce projet permettra de fournir rapidement des informations-clés, susceptibles d’optimiser l’utilisation des systèmes d’irrigation et des engrais, de détecter de manière précoce les maladies qui affectent la production agricole, et d’améliorer, par l’actualisation des données statistiques, la prise de décision durant les différentes phases du projet.  Selon un communiqué, publié par la BAD, le représentant de la banque, Ahmadou Barry, a souligné que «sur la base de cette première expérience réussie en Tunisie, nous envisageons de renouveler cette opération dans d’autres pays du continent, au bénéfice des populations africaines». 

Les résultats de ce projet pilote seront ainsi présentés comme un exemple de bonne pratique lors des prochaines Assemblées annuelles du groupe de la BAD, prévues du 11 au 14 juin 2019, à Malabo, capitale de la Guinée équatoriale. Dans le cadre de ce projet, 40 Tunisiens ont obtenu, fin janvier 2019, des certificats de pilotage de drones. Quatre d’entre eux assureront son lancement opérationnel. Le portefeuille actif de la Banque en Tunisie totalise, en avril 2019, 43 projets et programmes en cours, soit un engagement de plus de 1,2 milliard de dollars (environ 3,6 milliards de dinars).

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire