Une cérémonie officielle marquant la célébration du 82e anniversaire des évènements du 9 avril 1938 s’est déroulée mardi au Carré des martyrs à Séjoumi, à Tunis.
La cérémonie a été présidée par le président de la République Béji Caïd Essebsi, en présence, notamment, du chef du gouvernement Youssef Chahed et du président du Parlement Mohamed Ennaceur.
Caïd Essebsi a déposé une gerbe de fleurs au pied du mémorial des martyrs et récité la Fatiha à leur mémoire.
Les trois présidents et le ministre de la Défense nationale, Abdelkrim Zbidi, ont salué le drapeau pendant l’exécution de l’hymne national, avant de passer en revue un détachement des trois armes qui leur rendait les honneurs.
Ont assisté à la cérémonie, le Mufti de la République, Othman Battikh, des membres du gouvernement, des présidents de partis politiques, nombre de représentants d’organisations nationales et plusieurs hauts officiers de l’Armée nationale.
Les évènements du 9 avril 1938 constituent un tournant décisif dans l’histoire de la lutte de libération nationale, à l’origine des grandes mutations politiques ayant abouti à l’indépendance le 20 mars 1956, ensuite à la proclamation de la République le 25 juillet 1957.
Des milliers de Tunisiens se sont mobilisés depuis le 7 avril 1938 dans des mouvements de protestation, couronnés le 9 avril de la même année par l’organisation de deux grandes marches conduites par Ali Belhouane et Mongi Slim.
Les manifestants ont notamment réclamé la création d’un parlement tunisien.
Plusieurs symboles du mouvement national ont été arrêtés lors de ces évènements qui ont enregistré, pour la première fois, la participation de la femme aux manifestations.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *