Une défaite ,deux, trois et quatre de suite si l’on compte la Super- coupe de Tunisie, cela inquiète ! Le CAB marche à reculons sur le double plan du jeu et des résultats. Alors qu’on attendait une réaction contre l’UST après une série de contre-performances, les supporters «jaune et noir» ont une nouvelle fois été déçus. On a vu des Cabistes évoluer sans ligne directrice, surpris par une équipe de Tataouine qui a joué intelligemment. A vrai dire, ce n’est pas une surprise, puisqu’on ne reconnaissait plus le CAB. Contre l‘UST, la déception est encore plus grande, car ce nouveau revers est subi à domicile, devant son public. Rien n’a marché ! La défense a multiplié les erreurs, et des défaillances individuelles criardes ont fait le bonheur de l’adversaire qui n’en demandait pas tant. L’entrejeu est pratiquement inexistant, tellement tendre, effacé, alors que l’attaque qui a confondu vitesse et précipitation s’est montrée incapable de concrétiser les nombreuses occasions créées  à quelques mètres des bois gardés par l’excellent Wael Kordi. N’est-ce pas Mejri, Saïdi ou encore Traoré? Le CAB a très mal négocié l’entame du match. Il n’ a pas retenu la leçon de la finale de la Supercoupe qu’il a perdue de la même manière. Et n’ eussent été les arrêts-réflexes de Khmaïes Thamri, le score aurait été autre…

Des signes qui ne trompent pas !
Au vu de l’ambiance générale qui règne au sein de l’équipe bizertine, on peut penser que les prémices d’une crise sont là. Sur le plan sportif, ça va mal, très mal, et c’est visible. La démission de Youssef Zouaoui de sa fonction de manager général est une preuve supplémentaire qu’il y a malaise dans la famille cabiste. La tension, qui existe entre l’excellent gardien de but Thamri et le président du club, a davantage pourri l’atmosphère générale.  En même temps, des joueurs, à l’instar de Wattara, menacent de ne pas jouer si leur situation financière n’est pas réglé,menaces mises à exécution dimanche contre l’UST, a-t-on appris de source sûre. L’attaquant ivoirien du CAB a brillé par son absence à cette occasion! Dans de pareilles conditions, pour le moins floues, il est difficile de rester concentré sur le jeu. On a peur que l’équipe nordiste glisse lentement vers l’improbable … Une autocritique de chaque partie est nécessaire si l’on désire remettre les choses dans le bon chemin.

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
  • CA : Retrouver sa fierté

    Aujourd’hui, il reste fondamental que le plateau technique continue d’imposer un critère d…
  • CSS : Le tournant ?

    À pied d’œuvre, depuis dimanche, en prévision de l’affiche de la 23e journée de la Ligue 1…
  • ESS : Le match de la dernière chance

    Un classico en chasse un autre. Après avoir reçu le leader « sang et or » dimanche dernier…
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *