A huit jours du premier tour de l’élection présidentielle, la Tunisie organise à partir de ce soir samedi 07 septembre 2019 et sur trois soirées un grand débat entre les 26 candidats, une initiative démocratique d’une ampleur inédite dans le monde arabe.

Il s’agit de « l’événement » de la campagne électorale et un « tournant » dans la vie politique du pays, l’opération mobilise depuis des semaines les médias audiovisuels publics et privés, ainsi qu’une ONG spécialisée dans le débat politique Mounathara.

Les 26 candidats ont été répartis en trois soirées -9 samedi, 9 dimanche et 8 lundi- pour des émissions de deux heures et demie chacune. Solennellement intitulée « La route vers Carthage. La Tunisie fait son choix », l’émission sera diffusée sur onze chaînes de télévision dont deux publiques, et une vingtaine de radios.

Ce soir, parmi les candidats figurent Abdelfattah Mourou, Moncef Marzouki, Mehdi Jomaa, Abir Moussi, Neji Jalloul, Abid Briki,  ou encore… une chaise vide pour Nabil Karoui, candidat en prison pour blanchiment d’argent.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire