Lalaili et Mabrouki, vainqueurs par KO

La Fédération tunisienne de boxe a bien réussi l’organisation du premier gala professionnel à La Marsa. Outre le bon déroulement des combats en présence d’un public record,le niveau technique a été impressionnant. Et ce, grâce à la bonne forme affichée par  tous les pugilistes (vainqueurs et vaincus).Comme prévisible, le combat phare de la soirée a été celui de la catégorie de poids ( 60 kg) ayant opposé Seifeddine Ayari ( CSGNationale) à Rached Tharbabi ( CSCité Olympique). Deux boxeurs qui se valent et ont démontré des prédispositions fort prometteuses. Gràce à une technique raffinée et une bonne condition physique, les protagonistes ont été longuement applaudis par le public. Et ce fut Seifeddine Ayari qui l’emporta de justesse. Un seul point de différence lui a permis de gagner le combat. Dans la catégorie de poids supérieur ( 66 kg ) ,le combat ayant mis aux prises   Ali Gouider (M’saken) à Aberrazak Berrabeh (CSGN) a été spectaculaire grâce à la bonne technique des deux protagonistes .Et ce fut le premier qui l’emporta aux points. Le dernier combat de la soirée ( 81 kg ) qui a opposé Amine Mejeri ( Douar Hicher ) à Nabil Boussif ( Guebeli )  a été bien disputé grâce à la bonne forme des deux boxeurs. Et ce fut Mejeri qui l’emporta aux points.

Du punch à revendre !

Deux victoires ont été réalisées par KO. Au poids 69 kg, Mouhib Lalaili d’Hammam Lif était plus fort que son adversaire Mohamed Monaem Zouabi (ASINSEPde Ksar Said). Grâce à ses coups solides et précis, le banlieusard n’a laissé aucune chance à son adversaire pour résister plus que deux rounds.Il a été envoyé au tapis et s’est incliné face à son adversaire par KO. Dans la catégorie de poids 75 kg, le combat entre Mohamed Hédi Mabrouki (EST) et Hatem Chebil a été déséquilibré. Plus solide et plus puissant, le signataire de l’EST a dominé son adversaire qui a été compté 4 fois dans 3 rounds. L’arbitre a arrêté le combat en faveur du «Sang et Or».

Pari gagné

Les anciens boxeurs ainsi que les anciens responsables fédéraux ont tous fait des éloges à la Fédération tunisienne de boxe qui a gagné le pari de réussir le premier gala de boxe professionnelle». Le succès de ce premier gala professionnel nous a valu une nouvelle convention avec notre sponsor pour une période de deux ans. En outre, ce gala professionnel a confirmé bel et bien que nous avons des boxeurs talentueux. Ils ont un avenir glorieux devant eux surtout que certains d’entre eux seront parrainés par des sponsors. Ils gagneront leur vie sans penser à quitter le pays.
Je remercie infiniment notre sponsor, la municipalité de La Marsa qui nous a facilité la tâche , les membres fédéraux, les arbitres et les anciens boxeurs pour les efforts fournis pour la réussite de ce premier gala, et ce, sans oublier l’ASM dont le nouveau président a confirmé la constitution d’une section de boxe», a confié le président de la FTB, Kamel Déguiche, qui a confirmé l’organisation de 4 galas professionnels par an. A signaler enfin que les trois anciennes gloires de la boxe tunisienne à savoir Tahar Belhassen, Hassen Houki et Noureddine Adala ont été honorés ainsi que le maire de La Marsa Slim Meherzi, le directeur régional de la jeunesse et de sport de Tunis Tawfik Bechikh, le président de l’ASM Ben Youssef et quelques anciens boxeurs de la localité.

Salah  KADRI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire