La Tunisie sera présente à «Carthage. Le mythe immortel» (Carthago. Il mito immortale), exposition d’envergure étalée sur six mois qu’abritera le Parc archéologique du Colisée du 27 septembre 2019 au 29 mars 2020, dans la Capitale italienne Rome.

Un communiqué sur le site du parc du Colisée précise que l’exposition se tiendra sur différents points autour du parc archéologique, à savoir le Colisée de Rome, le temple de Romulus et la Rampe impériale du Forum romain. Ils hébergeront des matériaux extraordinaires prêtés par des collections des musées archéologiques nationaux italiens et étrangers qui proviennent notamment des musées de Carthage et du Bardo (Tunisie) et des musées nationaux de Beyrouth (Liban) et ceux de Madrid et Carthagène (Espagne).
Alfonsina Russo, directrice du Parc archéologique du Colisée,est la curatrice de cette exposition de taille organisé par le Parc archéologique du Colisée dont l’objectif est de «montrer au grand public les évènements historiques qui unissent les grandes puissances du monde antique, Carthage et Rome», selon la même source.
«L’histoire et la culture de l’une des villes les plus puissantes et fascinantes de la Méditerranée antique y seront exposées», lit-on encore sur le site du Colisée, un lieu mythique de l’ancienne Rome où sont souvent organisés des évènements et expositions d’envergure.
L’exposition présentera des reconstructions précieuses, d’installations multimédias, côte à côte avec des artefacts inédits, jamais exposés auparavant. Ces objets sont le résultat de fouilles archéologiques menées dans la mer de Sicile en Iles Egades (un large archipel à l’ouest de la Sicile, Italie).
A l’entrée du Colisée, les visiteurs seront accueillis par une reconstruction de la terrible divinité Moloch, liée aux religions phénicienne et carthaginoise, qui sera présentée dans le film «Calabria» de Giovanni Pastore et écrit par Gabriele d’Annunzio. Les visiteurs embarqueront dans un voyage qui va de la fondation de l’est de la Phénicie à la refondation de la nouvelle Colonia Iulia Concordia Carthago, touchant à des évènements importants et la montée du christianisme, la nouvelle religion qui allait faire de Carthage un centre pour sa diffusion.
La tenue de cette exposition a déjà fait la Une de plusieurs médias spécialisés étrangers, italiens notamment. Elle prendra fin par un épilogue sur la redécouverte de l’ancienne cité à la lumière de l’imaginaire moderne et contemporain.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire