L’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE) est capable d’organiser le deuxième tour de l’élection présidentielle le même jour que les élections législatives prévues le 6 octobre, si cette date est retenue pour l’organisation du scrutin présidentiel, a indiqué, lundi, Anis Jarboui, membre de l’instance électorale.
Si les recours en urgence sont déposés uniquement en première instance, l’instance électorale peut tenir le second tour du scrutin présidentiel le 6 octobre, a précisé Jarboui dans une déclaration à l’agence TAP, affirmant l’entière disposition de l’ISIE à organiser ce scrutin et à fournir tout l’équipement et le matériel nécessaires.

L’ISIE, a-t-il ajouté, devra parfaire l’organisation de son équipe en assurant une formation aux membres des Iries, et moyennant l’intensification de la sensibilisation quant à la concomitance des législatives et de la présidentielle. Il s’agit également de prévoir deux urnes pour chaque scrutin dans les bureaux de vote.
Plus tôt dans la journée, le vice-président de l’ISIE, Farouk Bouasker a avancé trois dates pour la tenue du deuxième tour du scrutin présidentiel anticipé; soit le 29 septembre courant soit le 6 octobre ou le 13 du même mois au plus tard.
Dans une déclaration de presse, Bouasker a expliqué que le calendrier pour le deuxième tour est tributaire des deux voies de recours. En cas d’appel, l’instance électorale optera pour la date la plus éloignée.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire