Le Conseil de la Haute Autorité Indépendante pour la Communication Audiovisuelle (HAICA) a infligé une amende de 100 mille dinars à la chaîne de télévision privée Al Hiwar Attounissi pour la propagande politique et la diffusion d’une chanson satirique.

Le Conseil a décidé de retirer la chanson et l’interview, diffusées le 13 septembre, du site web officiel de la chaine et de tous ses pages de réseaux sociaux, et de ne pas les rediffuser.

La HAICA a justifié la sanction par « la récidive dans la violation de l’interdiction de la publicité politique pendant la période électorale, en accordant au candidat à la présidentielle Abdelkarim Zbidi une interview dans son domicile, qui comprend de multiples formes de publicité et de propagande de sa personne, y compris la publicité politique ».

« L’interview était dominée par les aspects marketing et propagande du candidat dans le contexte de la campagne électorale, outre la diffusion d’une photo fixe en plein écran au début et à la fin du dialogue », a fait valoir la Haute autorité.
La HAICA a relevé que l’interview « comprenait également une contre propagande contre l’un des candidats rivaux, en mettant l’accent sur les sujets liés au concurrent mentionné, ainsi que l’attribution d’un temps important pour parler de ce concurrent plus d’une demi-heure du temps total alloué à l’interview (une heure), par rapport à 18 minutes seulement pour parler du programme électoral du candidat-invité, outre la diffusion d’une chanson satirique, préparée pour dénigrer le même candidat rival et le mettre en évidence dans une image négative, en se concentrant sur des vocabulaires et des indices le visant directement ».

Le conseil de la HAICA a indiqué qu’il avait infligé une amende de 50 mille dinars à la chaîne Al Hiwar Attounissi le 06 septembre 2019, pour la publicité politique en faveur du candidat à l’élection présidentielle Slim Riahi, expliquant que la diffusion de la chaîne d’une interview spéciale avec le candidat à la présidence AbdelKarim Zbidi comportait des formes diverses de publicité et de promotion de sa personnalité représentant la publicité politique, ce qui équivaut à une récidive.

La Haute Autorité indépendante pour la communication audiovisuelle a infligé vendredi d’autres amendes aux stations de radio privées « Express FM » et « Ibtisama FM » ainsi qu’à la chaîne de télévision privée « Al Janoubia », pour des irrégularités liées à la campagne pour l’élection présidentielle.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire