Cinq listes relevant de la circonscription électorale de Sfax 1 n’ont pas encore remis, à la dixième journée de la campagne, les déclarations au sujet de leur compte bancaire et de leur mandataire financier, s’exposant de la sorte à des sanctions d’ordre financier.

A Sfax, après avoir tourné au ralenti, durant les dix premiers jours, la campagne électorale pour les législatives 2019 a amorcé un rythme relativement accéléré.

Comme prévu, les déceptions provoquées par les résultats de l’élection présidentielle anticipée 2019 ayant refroidi l’ardeur des candidats des partis politiques, la campagne électorale pour les législatives à Sfax, a commencé timidement, voire sur un rythme poussif. Ce n’est que le week-end dernier qu’elle a connu un rythme relativement rapide.

Deux remarques s’imposent à propos de cette campagne. Premièrement, le taux de listes électorales ayant obtenu le visa concernant leurs communiqués électoraux ne dépasse pas les 50 % des 97 listes en lice au niveau du gouvernorat de Sfax. Parmi ces 97 listes, cinq relevant de la circonscription électorale Sfax 1 n’ont pas encore remis, à la dixième journée de la campagne, les déclarations au sujet de leur compte bancaire et de leur mandataire financier, s’exposant de la sorte à des sanctions d’ordre financier.

La deuxième remarque concerne le constat d’infractions commises par les listes électorales : affichage hors des cadres prédéfinis, non-respect des délais journaliers concernant l’annonce des activités, recours aux pages sponsorisées sur facebook.

Il y a lieu de signaler enfin que la circonscription Sfax 1 compte 52 listes dont 22 partisanes, 14 de coalition et 16 indépendante, alors qu’à Sfax 2, on dénombre 45 listes dont 20 partisanes, 11 de coalition et 14 indépendantes. Soit au total 97 listes électorales agréées par les deux instances régionales indépendantes pour les élections à l’échelle du gouvernorat, sachant que 10 listes au total avaient été précédemment  éliminées dont quatre au niveau de la circonscription de Sfax 1 et six au niveau de la circonscription de Sfax 2 (3 partisanes, 2 indépendante et 1 de coalition).

Quant aux programmes et autres engagements des têtes de liste à l’actuelle campagne législative, ils se font évidemment l’écho des doléances et des revendications des citoyens de la région, à savoir l’accélération de la réalisation de la cité sportive du métro léger et du projet Taparura, la protection des cités contre les risques d’inondation, le renforcement du parc des transports publics, la décongestion de la circulation, etc.

Il y a lieu de signaler enfin que la circonscription électorale de Sfax 1 comprend les délégations de Sakiet Ezzit, Sakiet Eddair, Kerkennah, Jebeniana, El Amra, El Hencha, Menzel Chaker et Bir Ali Ben Khelifa.

Elle compte 282.856 électeurs inscrits, contre 192.391 en 2014, ainsi que 569 bureaux de vote.

Par contre, la circonscription électorale de Sfax 2 couvre les délégations de Sfax-Ville, Sfax Gharbia, Sfax Janoubia, Agareb, Thyna, Mahrès, Skhira et Ghraiba. Le nombre d’électeurs inscrits s’y élève à 328.488 contre 248.374 en 2014, tandis que le nombre de bureaux de vote est de 630.

Charger plus d'articles
Charger plus par Taïeb LAJILI
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire